Femina Logo

On le retrouve avec…

Jalouse est une comédie grinçante, coécrite avec son frère Stéphane, autour de la plus ridicule – et fort douloureuse – faiblesse humaine: l’envie. L’héroïne de cette tragicomédie, une Karin Viard au sommet de son art, bascule d’un jour à l’autre dans une jalousie maladive. Le film sera projeté en avant-première le 11 novembre dans le cadre du Geneva International Film Festival, en présence des frères Foenkinos et de l’acteur Bruno Todeschini. Jalouse, de David et Stéphane Fœnkinos, sortie le 15 novembre 2017.

Sa vie intérieure

Ce qui le ressource Les enfants, les voyages, les livres, l’amour. Mais pas tout en même temps.

Un récent petit bonheur Je me suis abonné à Deezer. Cela me manquait tellement d’écouter de la musique.

La chanson qui le fait vibrer Walzer für Niemand, de Sophie Hunger. Je l’ai d’ailleurs mise dans mon film.

Ce qu’il fait par amour Je me laisse croire que c’est possible.

Ce qui le met en colère Les gens qui me téléphonent alors qu’ils pourraient m’envoyer un SMS ou un mail.

Son plus grand coup de cœur Charlotte Salomon. Et même plutôt: un coup au cœur.

Sa valise

Un objet dont il ne se sépare jamais Mon ordinateur. Je peux écrire partout. Même assis dans un train.

Un parfum Vôtre, de Jourdain.

Un livre Un homme, de Philip Roth. La vie, la mort, la maladie, le sexe, tout en 150 pages.

Un vêtement incontournable Ma doudoune, que je suis capable de porter jusqu’en mai.

Un incident de voyage Etre assis à côté d’un raciste ultra misogyne et vulgaire lors d’un vol vers La Réunion. La bêtise incarnée. Heureusement, la divine hôtesse gardait son calme. La beauté incarnée.

Un casse-tête ou vite bouclée? Vite bouclée. Du dentifrice et des livres.

Son smartphone

Son cliché préféré Ma fille, matin, midi et soir.

L’émoticône dont il abuse Le cœur, si tant est qu’il en soit un.

Le texto qu’il conserve Pas un texto, mais un message vocal de Milan Kundera.

Son dernier coup de fil Un appel à Jean-Paul Rouve, avec qui je travaille beaucoup. En fait, je viens de l’appeler juste pour avoir un nom cool à donner pour cette question.

Ses applications fétiches Twitter. Pas forcément pour Twitter, mais pour suivre des gens improbables comme Yoko Ono.

Sa ville

Le parc où il rêve, court, écrit Mon lit.

Son quartier préféré Le parc de Bercy, à Paris. Avec toute une partie japonaise.

Son magasin favori Les Magasins surgelés Picard. L’été, j’y passe mon temps pour me rafraîchir. Je n’achète rien, mais je connais tous
leurs produits.

Son bistrot fétiche Le Zimmer, car ça veut dire chambre en allemand.

Un nom ou une anecdote historique qui l’inspire La rue François-Truffaut. J’y passe tous les jours et je pense à L’Homme qui aimait les femmes.


A lire aussi:
Les petits secrets de... Nathalie Rheims
Les petits secrets de... Lionel Shriver
Les petits secrets de... Mazarine Pingeot

Podcasts

DANS VOS ÉCOUTEURS

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

DANS VOS ÉCOUTEURS

E5: Adopter le rythme sportif qui nous convient pour booster notre forme

Ne pas faire de sport pendant 3 semaines ou préférer trois mini-séances de 10 minutes plutôt qu'un cours complet, ce n'est PAS GRAVE: et c'est une coach qui nous le dit! (Adios, culpabilité!)

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.