Femina Logo

A quel moment de la vie commençons-nous à juger le physique des autres personnes? C’est pour tenter de répondre à cette question que des scientifiques de la Rudgers University, aux Etats-Unis, ont mis en place un test psychologique plutôt insolite s’adressant à des enfants.

Dans une étude publiée récemment dans le journal Body Image et rapportée par le Daily Mail, les chercheurs indiquent en effet avoir présenté des poupées identiques mais dans des tailles différentes (mince, moyenne et enveloppée) à un panel de 40 fillettes âgées de 3 à 5 ans. Ils leur demandaient ensuite d’attribuer plusieurs notions à chacune des trois silhouettes.

Résultat? Grand étonnement parmi l’équipe d’universitaires, puisque les bambins se sont révélés aptes à véhiculer les mêmes clichés que les adultes sur les gabarits du jouet. La grosse poupée? Elle semblait à leurs yeux «plus triste», «plus fatiguée» et probablement «sans amis». Et la poupée mince? Les petites filles voyaient cette fois en elle des valeurs positives, déduisant qu’elle devait être «plus heureuse», «plus jolie» dans le regard des autres et également entourée par «davantage d’amis».

Les grands transmettent le diktat de la minceur

Pour les auteurs de ces travaux, pas de doute, ces résultats confirment le fait que nous sommes conditionnés dès le berceau par les aînés de notre entourage, dont les paroles, les comportements et les jugements de valeurs ont une influence sur la construction de notre perception d’autrui.

Mais la réalité pourrait être plus compliquée que cela. Une expérience réalisée en 1987 par Judith Langlois, puis réitérée en 2004, avait en effet montré que les nouveau-nés sont naturellement attiré par les belles personnes, avant même d’avoir acquis le moindre rudiment de langage. Mis face à deux photos, l’une représentant un sujet physiquement attrayant, l’autre un individu moins gâté par la nature, les nourrissons se tournaient systématiquement vers la première image, et ce, quel que soit le côté où on l’avait disposée.

Une part de la beauté physique serait-elle donc universelle et non pas fabriquée par la culture? Le débat, ouvert depuis des siècles, n’est pas tout à fait clos.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.