Femina Logo

Kate Middleton, 30 ans, duchesse de Cambridge, Angleterre

Son défi Donner un héritier, ou une héritière, à la Couronne. Mais pas n’importe lequel. Un pionnier. Car garçon ou fille, ce petit Windsor règnera sur l’Angleterre, la loi salique ayant été abolie outre-Manche en octobre dernier. A la fin du printemps prochain, Kate – qu’il convient d’appeler Catherine, désormais, eu égard à son rang d’altesse – donnera donc naissance au souverain qui ouvrira cette nouvelle ère de la monarchie britannique. Ce qui lui conférera un statut à part dans l’histoire de la famille royale. Et devrait confirmer, si besoin était, qu’elle est bien la nouvelle princesse des cœurs des Britanniques.

Ses atouts Jolie, élégante, discrète, généreuse, mais sans ostentation, elle a les qualités de la regrettée Lady Di. Sans les défauts. Exit l’oie blanche des années 80 qui faisait la baby-sitter pour se familiariser avec les dures réalités de la vie. Trente ans plus tard, le pedigree a bien changé: Kate est une roturière qui a fait des études en histoire de l’art – c’est d’ailleurs sur les bancs de l’université écossaise de St Andrews qu’elle a rencontré William– et qui a travaillé dans l’entreprise de ses parents. Elevée au rang de duchesse par son mariage, elle n’en reste pas moins une jeune femme moderne. Et ça, pour l’image un peu poussiéreuse des Windsor, l’une des familles royales les plus anciennes d’Europe, c’est une bénédiction. D’autant que Kate semble avoir tiré les leçons du «cas» Diana en adoptant le credo cher à Elizabeth II: never complain, never explain. Ne jamais se plaindre, ne jamais s’expliquer; mais avec le sourire, s’il vous plaît.

Lara Gut, 21 ans, skieuse, Suisse

Son défi Rendre au ski helvétique ses lettres de noblesse. Autant dire que la jeune Tessinoise a du pain sur les planches: depuis l’âge d’or d’Erika Hess et Maria Walliser, les Suissesses ont une fâcheuse tendance à se laisser distancer sur les pistes. Jusqu’ici, Lara n’a pas vraiment été à la hauteur des espoirs qui se fondent sur elle. Chutes à répétition, podiums ratés d’un cheveu, blessure et convalescence prolongée. Bilan des courses: la skieuse est plus connue du grand public pour les marques auxquelles elle prête son image que pour son palmarès; 2013 lui ouvrira-t-elle enfin les portes du club des champions?

Ses atouts Son visage de Heidi blonde qui respire la santé, le grand air et le foin coupé, et lui apporte un capital sympathie certain. Et sa jeunesse, évidemment. Pourtant, à 21 ans, Lara est déjà une «vieille» – elle a démarré la compétition en 2007 – avec quelques médailles à son actif, dont deux fois l’argent à Val-d’Isère en 2009. Après une saison 2011-2012 en guise d’échauffement, elle démarre cet hiver sous les meilleurs auspices. Début décembre, la skieuse est arrivée quatrième du slalom géant et cinquième du super-combiné de Saint-Moritz. Il n’en fallait pas plus pour qu’on lui prédise une place sur le podium. Aussitôt dit, aussitôt fait: une semaine plus tard, elle arrivait première en descente à Val-d’Isère. Elle s’est ratée dans l’épreuve suivante? Qu’importe. Ne dit-elle pas que sa devise préférée est «don’t worry, be happy»?

Manuela Frey, 16 ans, mannequin, Suisse

Ce n’est pas tous les jours qu’une Suissesse est reconnue comme l’une des plus jolies filles du monde. Manuela Frey a eu cette chance. Cette jeune Argovienne en fleur vient de se classer troisième à la finale internationale du concours Elite Model. Ce qui lui assure sa place sur les podiums et un bel avenir: elle a décroché un contrat avec la célèbre agence de mannequins.

Angela Merkel, 58 ans, chancelière fédérale, Allemagne

Sa politique de fer lui a permis de poser son pays comme l’exemple à suivre dans le marasme économique européen. Rien d’étonnant à ce que son parti la plébiscite avec autant de ferveur: 98% de ses délégués l’ont réélue présidente le 4 décembre. Une popularité jamais égalée pour un dirigeant allemand depuis la guerre. Mais la physicienne devra défendre son trône car les législatives l’attendent en septembre prochain.

Victoria Beckham, 38 ans, styliste, Angleterre

Son footballeur de mari quitte son club de Los Angeles. Pour aller où? Londres, d’après un tweet de leur fils Brooklyn. Retour au bercail, donc. Ex-Spice Girl à son départ, elle y revient styliste confirmée. Ses créations habillent déjà le Tout-Hollywood; ne lui reste plus qu’à mettre aussi l’Europe à sa botte.

Serena Williams, 31 ans, tenniswoman, USA

On la disait finie. Taratata! A 31 ans, Serena se paie un beau comeback. En 2012, elle a décroché quatre titres majeurs en simple, ce qui lui a valu d’être sacrée joueuse WTA de l’année. Son tableau de chasse affiche désormais quinze titres du Grand Chelem. N’en manquent plus que trois et elle rejoindra Chris Evert et Martina Navratilova dans la légende du tennis; 2013 sera-t-elle aussi un grand cru? Réponse en janvier à l’Open d’Australie.

Anna Wintour, 63 ans, rédactrice en chef de «Vogue», USA

C’est le buzz du moment: après avoir régné en maître absolu sur le monde de la mode, Anna Wintour pourrait être nommée à un poste d'ambassadrice américaine en France ou outre-Manche. Une belle fin de carrière. Quoi, elle n’en touche pas une en politique étrangère? Ce n’est pas rédhibitoire pour l’administration Obama. Ce qui pourrait l’être plus, en revanche, c’est son manque de diplomatie.

Mylène Farmer, 51 ans, chanteuse, Canada

Depuis plus de trente ans, elle cultive la rareté pour faire fleurir le succès. Forte d’un nouvel album, la chanteuse fait son retour sur scène l’an prochain et, comme à chaque fois, c’est un événement. D’autant que Mylène a placé la barre haut: il lui faudra prouver qu’elle est aussi inoxydable que l’annonce le titre de sa tournée: Timeless 2013.

Charlotte Gabris, 25 ans, comédienne, Suisse

Faire rire quand on est une fille est une sacrée gageure. Mais Charlotte Gabris n’a pas froid aux yeux. Pour mieux réussir, cette Lausannoise s’est exportée à Paris. Drucker, Ruquier, Debbouze l’ont prise sous leur aile. Mais désormais, elle marche seule avec son one-womanshow: Comme ça, c’est mieux! A bon entendeur, salut.

Daphné Bürki, 32 ans, animatrice télé, France

En quelques mois, elle a réalisé le rêve qu’Ariane Massenet a caressé durant sept ans: s’imposer comme coanimatrice de Michel Denisot sur Canal+. Quitte à ruer dans les brancards pour ne pas être cantonnée dans le rôle de potiche décore-plateau. De plus en plus en retrait, l’indéboulonnable Denisot laisse Daphné jouer les légitimes héritières. On la pressent aux commandes du Grand journal dès la rentrée 2013.

Audrey Lamy, 31 ans, comédienne, France

Son défi Faire oublier qu’elle est la «petite sœur de». Vu la célébrité de son aînée, la partie ne semble pas gagnée d’avance. D’autant que toutes deux évoluent dans les mêmes eaux. Et Dieu sait qu’à la télévision on ne manque pas de requins et qu’on a vite fait d’y nager en rond. Depuis la fin d’Un gars, une fille, Alexandra Lamy a d’ailleurs bien du mal à prendre le large. Audrey, sa cadette de dix ans, réussira-t-elle son plongeon dans le grand bain du cinéma?

Ses atouts Une nomination au César du meilleur espoir féminin en 2011 (pour son rôle dans Tout ce qui brille) et une autre au Molière du jeune talent féminin, la même année, pour son one-womanshow Dernières avant Vegas. S’y ajoutent quelques prix secondaires, certes, mais qui confirment que la comédienne a le vent en poupe. Depuis sa toute première apparition sur grand écran en 2005 dans Au suivant!, sa carrière prend de la vitesse: un film en 2008, deux en 2010, quatre en 2011. L’an prochain, on la verra dans La Belle et la Bête, de Christophe Gans. Le succès de Scènes de ménages, la série comique deM6 dont elle est l’une des héroïnes, n’est pas étranger à cette cote d’amour en hausse. Ni son humour. Elle est piquante, Audrey. Sitôt la campagne de pub Chanel N°5 lancée, elle brocardait Brad Pitt dans une parodie du spot décrié. Du 18 au 20 avril 2013, l’actrice se paiera même le luxe de faire l’Olympia, comme on dit. Il faut reconnaître qu’avec Dernières avant Vegas, coécrit avec le drôlissime Alex Lutz (La revue de presse de Catherine et Liliane du Petit journal, sur Canal+), la demoiselle marche sur les traces d’une Florence Foresti. Cette fille-là, mon vieux, elle est terrible.

Michelle Obama, 48 ans, First Lady, USA

Ce que l’on préfère chez Barack Obama? Sa femme. Et on n’est pas les seules puisque, selon un sondage réalisé en octobre, la First Lady américaine a une cote de popularité plus haute que son mari. Avec la réélection du président, à charge pour elle de faire fructifier cette confiance en appelant ses concitoyens à la suivre dans ses combats. Son cheval de bataille: l’obésité infantile.

Rachida Dati, 47 ans, députée européenne etmaire du VIIe arrondissement de Paris, France

Pour l’ancienne ministre de la Justice, 2013 sera l’année de tous les combats. Contre Dominique Desseigne, d’abord. Le PDG du groupe Barrière a été assigné pour qu’il reconnaisse enfin la paternité de la petite Zohra Dati. Contre François Fillon, ensuite. L’ex-premier ministre pourrait bien être son rival dans la course à la mairie de Paris qu’elle brigue pour 2014. Pour Rachida, c’est impardonnable.

E.L. James, 49 ans, auteure, Angleterre

Le succès de 50 nuances de Grey a dépassé toutes les espérances, à commencer par les siennes. Selon l’estimation du Business Insider, l’écrivaine britannique gagnerait 1,34 million de dollars par jour. Et cela sans compter les traductions prévues pour 2013 (les tomes 2 et 3 en version française sont attendus en janvier et février), ni l’adaptation de la trilogie au cinéma. Bref, l’année prochaine s’annonce riche pour cette mère de famille qui n’en demandait pas tant.

Vanessa Paradis, 40 ans, comédienne et chanteuse, France

Difficile, quand son couple explose sous les sunlights, de faire oublier sa vie privée. C’est pourtant le pari que devra relever Vanessa Paradis en 2013.Histoire de mettre plutôt la lumière sur son nouvel album, prévu en mars, le premier depuis Divinidylle (2007) qui célébrait son amour pour Johnny Depp. Leur rupture sera-t-elle constructive? On y croit.

Maya Graf, 50 ans, présidente du Conseil national, Suisse

Son défi Etre la présidente de tous. Rien de moins. C’est la promesse qu’elle se faisait au lendemain de son élection à la tête du Conseil national. Même si elle dit ne pas vouloir faire de «politique partisane», on imagine mal l’agricultrice bâloise, connue pour son engagement contre les OGM, mettre au rencart ses convictions écolos sous prétexte d’objectivité. Sa simple présence au perchoir devrait mettre un coup de projecteur sur ses idées. Son parti vient d’ailleurs de déposer deux initiatives, l’une sur la sortie du nucléaire, l’autre favorisant une économie verte.

Ses atouts L’expérience. Si Maya Graf est la première Verte à accéder à la plus haute fonction de la politique suisse – alors que le parti siège au Parlement fédéral depuis trente-trois ans – elle n’en est pas pour autant une nouvelle venue sous la Coupole puisqu’elle a intégré le National en 2001 déjà. Depuis ses débuts, la militante immortalisée dans Le génie helvétique a eu le temps de faire ses gammes. A 50 ans, elle connaît la musique. Et jouit d’un capital sympathie certain. Il faut dire que cette mère de famille de deux enfants presque adultes, fille de paysan, incarne une Suisse à la croisée des chemins: un pied dans le passé et un dans l’avenir. Née près de Bâle, Maya Graf a commencé par être assistante sociale avant de reprendre la ferme de son père et d’en faire une exploitation bio. Citadine revenue à la terre, elle est si convaincue et convaincante qu’elle pourrait faire sien ce vieux couplet de Renaud: «Je voudrais être un arbre et plonger mes racines / Au cœur de cette terre que j’aime tellement / Et que ces putains d’hommes chaque jour assassinent / Je voudrais le silence enfin et puis le vent.»

DR
1 / 15© DR
DR
2 / 15© DR
Gonçalo Silva/Demotix/Corbis
3 / 15© DR
WireImages/Getty Images
4 / 15© DR
Keystone
5 / 15© DR
Getty Images
6 / 15© DR
FilmMagic/Getty Images
7 / 15© DR
Edouard Curchod/Edipresse
8 / 15© DR
Visual Press
9 / 15© DR
Eric Fougere/VIP Images/Corbis
10 / 15© DR
Keystone
11 / 15© DR
Getty Images
12 / 15© DR
AFP
13 / 15© DR
FilmMagic/Getty Images
14 / 15© DR
Getty Images
15 / 15© DR

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina