Femina Logo

Selon une étude réalisée par l'université du Texas, les femmes qui sont à des postes qui leur permet d'embaucher, de licencier ou de donner des augmentations de salaire, souffrent de davantage de stress. L'étude a été réalisée auprès de 1500 femmes âgées d'une quarantaine d'années et de 1300 hommes du même âge de l'État du Wisconsin (nord).

Les femmes à responsabilités présentent également davantage de symptômes de dépression que les femmes qui n'ont pas de responsabilités. «Au contraire, les hommes qui occupent des postes de responsables ont moins de symptômes de dépression que les hommes sans responsabilités», indique la professeure Tetyana Pudrovska, qui a dirigé l'étude. Selon la chercheuse, l'explication provient peut-être du fait que les femmes ayant des responsabilités sont mal jugées dès qu'il faut faire preuve d'autorité, dit Mme Pudrovska.

Les hommes en revanche n'ont pas à affronter ce genre de stéréotypes négatifs. «Ce qui est étonnant», dit la chercheuse, «c'est que ces femmes bénéficient d'avantages qui normalement sont des signes de bonne santé psychologique», comme une instruction plus grande, un meilleur salaire, des métiers plus prestigieux et une satisfaction au travail plus grande que les femmes sans responsabilités.

L'étude, financée par l'Institut national de la Santé, est publiée dans le numéro de décembre 2014 du Journal of Health and Social Behavior.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.