Femina Logo

Les tribunaux distinguent le «présent d'usage», non récupérable, et la donation qui est faite à titre de prêt durant le mariage. Mais les critères sont multiples pour distinguer le cadeau récupérable et celui qui ne l'est pas.La solution apportée par les juges à ce problème a toujours été floue car il s'agit d'une appréciation au cas par cas.

La Cour de cassation vient de juger qu'un «cadeau d'usage» est d'abord un cadeau fait à l'occasion d'un événement particulier comme les fiançailles, le mariage, une naissance, un baptême, un anniversaire, un examen réussi…Elle estime que le caractère financièrement raisonnable du cadeau, pour qu'il soit déclaré «cadeau d'usage», est un critère secondaire. Cependant, fiscalement, le caractère financièrement raisonnable au regard des capacités du donateur est indispensable pour que le fisc ne considère pas le cadeau comme un don taxable.

Pour le fisc, un présent d'usage est proportionné aux capacités de don du donateur, compte tenu de sa fortune, de ses revenus, de son train de vie et de ses habitudes.Invoquant le prix exorbitant d'un bijou, un époux en réclamait la restitution à sa femme lors du divorce. Il plaidait que ce cadeau avait représenté une grande partie de ses revenus annuels, lors de son achat, et qu'il sortait donc de la catégorie des «présents d'usage».

Mais la Cour de cassation a jugé que la valeur était un argument secondaire. Même si la bague a représenté plus de la moitié des revenus de l'année lorsqu'elle a été offerte, elle a été donnée à l'occasion de la naissance d'un enfant et il s'agit donc d'un présent d'usage dont la restitution ne peut pas être demandée, ont dit les juges.La jurisprudence a cependant considéré parfois qu'un bien ou un bijou de famille n'était pas un présent d'usage mais un cadeau éventuellement restituable.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E25: Vieillir en aimant son corps

Comment accepter les signes du temps qui ancrent sur notre peau chacun de nos rires, chacune de nos peines et les grands bouleversements de notre vie? Dans cet épisode, une psychologue nous aide à faire preuve de bienveillance envers nous-mêmes et à comprendre les changements qui accompagnent le passage des années. Pour s'accepter et s'aimer tels que nous sommes!

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina