Femina Logo

Inspirés par la grande proportion d'enfants singapouriens bilingues, les chercheurs ont testé les aptitudes cognitives de 114 bébés de six mois au moyen de visuels. Ils ont ainsi constaté que les bébés bilingues étaient capables de reconnaître les images familières plus rapidement que les bébés monolingues. En effet, à la vue d'images inconnues, les bébés bilingues ont affiché un intérêt plus marqué que les bébés élevés de façon monolingue.

La moitié du groupe a été exposé à l'une des images, d'un ours et d'un loup, jusqu'à ce qu'elle leur devienne familière. Les bébés bilingues se sont plus vite lassés de l'image familière que les monolingues. Les chercheurs ont choisi cette méthode en se fondant sur de précédentes études établissant un lien entre l'intérêt porté aux images nouvelles et des aptitudes accrues en matière d'apprentissage chez les petits. Ils se sont aussi appuyés sur l'idée que les habitudes visuelles développent la curiosité naturelle des petits.

Plus efficaces dans l'apprentissage

Ces études ont montré que les enfants qui se lassent rapidement d'une image familière obtiennent de meilleurs résultats que leurs pairs en matière d'apprentissage, qu'il s'agisse de la formation de concepts, de la cognition non verbale, du langage expressif et réceptif ou des tests de QI. Cela paraît peu surprenant si l'on considère que les bébés bilingues rencontrent davantage de mots nouveaux que les monolingues et doivent prêter une attention soutenue pour parvenir à communiquer de façon efficace. L'efficacité du traitement de l'information que requiert l'apprentissage simultané de deux langues, permet au bébé de développer des capacités d'efforts supérieures à la moyenne.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.