Femina Logo

actu

L'édito de Géraldine Savary: «Osez vos ventres rebondis!»

Geraldine savary edito poésie ode aux alexandrins

«Rihanna [...] a annoncé sa grossesse avec la démesure joyeuse qu’on lui connaît. Manteau violet, amulettes Chanel et hauts talons, elle exhibe son ventre comme un étendard sexy.» - Géraldine Savary

© ANOUSH ABRAR

On peut classer le monde des femmes enceintes en deux catégories: celles qui portent l’élastique de leur pantalon de grossesse tout en haut du ventre, ceinturant la peau sous les seins, et les autres comme un cilice, à l’orée du pubis. Dans tous les cas, l’élastique gratte, serre, comprime; dans tous les cas, avançant comme un caneton essoufflé, on se dit que plus jamais on ne redeviendra celle d’avant. Quand on en pleure, les larmes coulent directement du menton jusqu’au nombril et le partenaire demande: «Mais qu’est-ce qui t’arrive, ma chérie?» Impossible de lui avouer, face au miracle de la vie qui pousse en vous, que vous avez juste envie de retrouver le jean de vos 20 ans.

Se vêtir quand on est enceinte, c’est comme vivre avec les habits qu’une vieille tante vous aurait donnés un jour de nettoyage de printemps. Sauf qu’au lieu de vous en débarrasser en douce, vous devez les porter toute la journée. Des robes amples longueur genoux, des cols Claudine qui ne dégagent aucun horizon, des tissus à fleurs pour avoir l’air de celle qui se prépare à la pâtisserie et au coloriage, des chemisiers immenses, où les boutons ont l’air de faire un marathon. Pire que l’élastique et les culottes à poches, on trouve encore les bas de contention, inventés par un scientifique qui avait sans doute des comptes à régler avec sa maman. L’instrument, destiné à échapper aux varices, thromboses et peau d’orange, s’annonce généralement de couleur chair, d’une chair qui n’a jamais vu le soleil.

Démesure joyeuse

J’exagère, bien sûr. Depuis quelques années, les choses ont (un peu) évolué. Grâce à vous, qui avez décidé qu’attendre un enfant ne signifie pas mettre sa vie de femme entre parenthèses. Grâce à des personnalités qui s’affichent y compris pour des raisons d’image et de business dans les pages des journaux. Et surtout, maintenant, on a Rihanna. Qui a annoncé sa grossesse avec la démesure joyeuse qu’on lui connaît. Manteau violet, amulettes Chanel et hauts talons, elle exhibe son ventre comme un étendard sexy. Plus la grossesse avance et plus elle affiche son corps et ses formes. «Dans l’inconscient collectif, une femme enceinte est une femme qui se préserve. Elle devrait embrasser son nouveau statut de mère avec une certaine innocence qui se reflète à travers ses vêtements de grossesse. C’est comme si elle devait s’effacer en tant que femme, pour ne laisser la place qu’à son ventre, qui témoigne de cette transition vers la maternité», dit l’écrivaine Jennifer Padjemi dans le magazine Femina du 3 avril 2022.

L’élastique, on le garde seulement dans la démarche et dans la vie.

À lire, Chronique: «La grossesse de Rihanna casse les codes»

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

La Rédaction vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Dans vos écouteurs

E83: Comment éviter que les écrans impactent notre humeur

Dans vos écouteurs

E82: Comment instaurer une bonne habitude?

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina

Merci de votre inscription

Ups, l'inscription n'a pas fonctionné