Femina Logo

La voiture

A sa sortie en 2007, la critique prévoyait un sombre avenir à ce modèle avant-gardiste, au look entre 4X4 et berline, totalement déconcertant.Le temps lui a donné tort: le Qashqai est devenu le succès de la marque avec plus de deux millions d’exemplaires sortis des usines en sept ans et des ventes jamais en baisse. D’où le pari, difficile, pour ses designers et concepteurs, de le réinventer. Défi réussi cependant.

A l’extérieur, on aime…

Plus musclé, plus athlétique, le crossover a perdu des rondeurs en gardant son look de petit 4x4 qu’on adore.

A l’intérieur, on aime…

Alors là, on est carrément bluffée… La version testée, habillée de sièges en cuir et alcantara en accord avec des intérieurs noir mat et laqué, peut rivaliser avec d’autres marques bien plus haut de gamme. A l’avant, la console centrale, très ergonomique, offre de très nombreux et profonds rangements, idéaux pour les paquets de mouchoirs, le mobile et les clés de la maison. Derrière, trois enfants, dont deux sur leur rehausseur, ont sans problème pu profiter du voyage. Enfin, le système Safety Shields et ses innombrables capteurs ainsi que l’aide intelligente au parcage permettent de se faufiler dans les petites rues en toute sécurité. A noter qu’on se gare dans un mouchoir de poche, même lorsqu’on n’est pas une fortiche du créneau.

Et sous le capot, alors?

Allégée de quarante kilos malgré ses équipements supplémentaires, la voiture est un bonheur à conduire en ville. Le moteur testé (1,6 dCi de 130 ch), hyper-silencieux, fait oublier qu’il est un diesel et tient ses promesses en environnement urbain comme à la montagne sous la neige.

On regrette…

L’existence d’une seule motorisation 4x4 (la version testée) et l’absence de boîte auto dans cette déclinaison.

Nissan Qashqai 2, dès 24 790 fr. avec moteur 1,2 DIG-T, 2WD. www.nissan.ch

DR
1 / 3© DR
DR
2 / 3© DR
DR
3 / 3© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.