Femina Logo

famille

Le co-dodo, premier facteur de risque de mort subite chez les nourrissons

Le 'co-dodo' ou sommeil partagé est le premier facteur de mort subite chez les bébés.
© DR

Quelque 69% des bébés victimes de mort subite dormaient avec un adulte dans le même lit lorsqu'ils sont décédés, constate cette étude publiée dans le journal Pediatrics.

L'étude se fonde sur des statistiques publiques regroupées à travers 24 Etats américains entre 2004 et 2012 et concernant 8207 morts de jeunes enfants durant leur sommeil. Les chercheurs ont noté que les statistiques étaient différentes selon que les nourrissons étaient âgés de moins de trois mois ou âgés de 4 à 12 mois.

Quelque 73,8% des nourrissons âgés de moins de trois mois victimes de mort subite faisaient du «co-sleeping», contre 58,9% des bébés de 4 à 12 mois. Les bébés plus âgés retrouvés morts dans leur sommeil étaient le plus souvent sur le ventre, avec une couverture ou des peluches à proximité d'eux.

L'académie américaine des pédiatres recommande aux bébés de dormir sur le dos, sur une surface ferme, dans un berceau à côté de leurs parents, mais pas dans le même lit afin d'éviter tout risque d'étouffement.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.