Femina Logo

Derrière le sourire étincelant de la star de «Desperate Housewives» se cache une terrible souffrance. A l’âge de 7 ans, Teri Hatcher a été sexuellement abusée par son oncle. Elle a choisi de partager sa tragique histoire le 25 novembre 2014 à la tribune de l’ONU à New York lors de la jour­née inter­na­tio­nale pour l’éli­mi­na­tion de la violence à l’égard des femmes.

Huis clos familial

«Mon histoire raconte les dangers du silence», commence-t-elle avant de faire une pause, aux bords des larmes. Puis elle reprend: «Lorsque j’avais 7 ans, j’ai été sexuellement abusée par mon oncle. J’étais convaincue que c’était de ma faute.» Teri a donc gardé ce terrible secret pour elle avant d’en parler à sa mère à 18 ans. «Mon oncle a vécu libre et n’a jamais été inquiété», poursuit-elle.

«Des années plus tard, en rangeant de vieilles affaires avec mes parents, je suis tombée sur l'histoire de Sarah dans un vieux journal. Une adorable petite fille de 11 ans, qui s'est tirée une balle dans la tête. La raison de son geste était expliqué dans sa lettre: elle incriminait mon oncle, qui l'avait violée pendant des années. J'étais choquée, dévastée de constater qu'il avait continué. Afin de faire condamner cet homme, j'ai dû sortir de mon silence devant un tribunal et mon oncle est allé en prison, où il est mort.»

Sortir à tout prix du silence

Si l’actrice de 49 ans a survécu à ce «mal dévastateur», elle ne se considère pas pour autant comme une héroïne. «Je ne suis qu'une femme parmi trois, explique-t-elle. Je suis l'une de ces femmes sur trois forcée de vivre avec la violence comme partie de mon histoire. Je suis l'une de ces femmes sur trois qui, le reste de leur vie, se battra contre une petite voix dans sa tête qui la cupabilise de cet abus et qui est à l'opposé de l'estime de soi et du bonheur. Cette statistique doit changer et je crirai jusqu'à ce qu'elle change, jusqu'à ce que ces femmes se sentent moins seules et en sécurité pour trouver la force de parler. Tant que la violence fera partie de la vie de l'une de ces femmes, le silence ne fera pas partie de la mienne.»

Le discours de Teri Hatcher s’inscrit dans la campagne de sensibilisation que les Nations Unies ont lancée sous le hashtag #orangeyourneighbourhood. Après Emma Watson s’engageant pour l’égalité homme-femme, on ne peut qu’admirer ces stars qui mettent leur célébrité, leur courage et leur force au profit de causes aussi nobles. Respect.

Le discours de Teri Hatcher en vidéo

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.