Femina Logo

news société

L'aspirine permettrait de prévenir les cancers digestifs

Shutterstock 12 4502a085736 original
© DR

Prendre de l'aspirine pendant 10 ans permettrait de réduire les cas de cancer du côlon d'environ 35% et les décès de 40%. La prise d'aspirine réduit les taux de cancers de l'oesophage et de l'estomac de 30% et les décès par ces cancers de 35-50%, selon ce travail de synthèse de plus de 200 essais cliniques et d'autres études explorant les effets anti-cancers de ce vieux médicament.

L'accumulation des données disponibles soutient l'existence d'un impact de l'aspirine sur la réduction de l'incidence du cancer et la mortalité globale dans la population générale, rappellent les auteurs, conduits par le professeur Jack Cuzick, Directeur du Centre pour la prévention du cancer (Londres, Wolfson Institut de médecine préventive/Université Queen Mary/QMUL).

Mais d'après leur analyse, publiée dans le journal de la Société européenne d'oncologie médicale, Annals of Oncology, les avantages de cette prévention l'emportent sur les inconvénients, même si certaines précautions semblent requises pour éviter les saignements et hémorragies. Il évoque ainsi le dépistage pour traiter et éliminer la bactérie Helicobacter pylori, responsable de la majorité des ulcères gastro-duodénaux, susceptibles de saigner abondamment en cas de prise inconsidérée d'aspirine.

Pour bénéficier des bienfaits de l'aspirine, les gens doivent commencer à prendre une dose quotidienne de 75-100 mg pendant au moins cinq ans et probablement 10 ans entre les âges de 50 et 65 ans, selon cette nouvelle étude.

Aucun bénéfice n'a été observé dans les trois premières années de prises d'aspirine. Les taux de mortalité ont été réduits seulement après cinq ans

Cependant "de plus amples recherches sont nécessaires pour déterminer la dose optimale et la durée d'utilisation, et identifier les personnes à risque accru de saignement", notamment parmi les personnes âgées, relèvent les auteurs.

Il est déconseillé de se lancer dans une prise d'aspirine à tout va sans en parler d'abord à son médecin.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina