Femina Logo

Le 1er novembre, Shelby devait dire le grand Oui et devenir par la même occasion la plus heureuse des femmes. Elle allait se lier officiellement à l’homme qui partageait son quotidien depuis 3 ans. Après des mois de préparation pour le grand événement, son amoureux lui apprend qu’il ne ressent plus rien pour elle et la quitte.

Shelby doit alors annuler le mariage et se demande déjà comment elle va essuyer ses larmes lors de cette bien triste journée. Mais la photographe qui devait immortaliser la cérémonie lui propose de faire une «trash the dress party», littéralement, une fête pour ruiner sa robe de mariée. Une tendance que nous vous présentions déjà cet automne. En effet, de nombreuses mariées donnent un dernier souffle festif et créatif à leur robe avant de la ranger à la cave…

La jeune femme a adoré tout de suite la proposition. Elle explique au site Offbeatbride: «Ce 1er novembre était censé être un jour de joie avec mes amis et ma famille qui m'aiment. J'ai décidé que je ne laisserai pas l'erreur de mon ex m'enlever tout ça.»

Le jour de «trasher» son bustier, elle a retrouvé, dans un parc, ses parents et ses demoiselles d'honneur qui l'ont soutenue à fond dans sa démarche. Armée de bouteilles de peintures de toutes les couleurs, la fine équipe s’est lancée dans une bataille dans le but de recouvrir le plus possible leurs vêtements réservés à l’occasion et bien sûr… la robe de «non mariée»… Un acte libérateur assuré!

La célibataire conclut, «Au moment où la peinture a touché la robe, j'étais libre. J'ai pu sentir la déception et toute la douleur disparaître.»

Elizabeth Hoard / Offbeatbride
1 / 7© DR
Elizabeth Hoard / Offbeatbride
2 / 7© DR
Elizabeth Hoard / Offbeatbride
3 / 7© DR
Elizabeth Hoard / Offbeatbride
4 / 7© DR
Elizabeth Hoard / Offbeatbride
5 / 7© DR
Elizabeth Hoard / Offbeatbride
6 / 7© DR
Elizabeth Hoard / Offbeatbride
7 / 7© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.