Femina Logo

Si vous l’avez téléchargé, c’est que vous appartenez à la geekosphère branchée prête à toutes les coolitudes. Dans le cas contraire, c’est que vous êtes salutairement passé à côté du dernier phénomène sur smartphone qui ne sert à rien. Car «Yo» - c’est son nom – ne sait qu’envoyer un Yo («Salut» dans la langue de Didier Barbelivien en mode hip-hop) à son correspondant. La faute à qui? A Robert Scobble, le gourou du numérique par qui le buzz Yo est passé après avoir découvert «l’application la plus stupide et addictive que j’ai jamais vue». Yo ta mère. Yo l’équipe de suisse. C’est aussi bête et intrusif que le Poke sur Facebook que plus personne n’utilise.

Ceci dit, le programme inutile lancé par une start-up israélienne a quand même réussi à engranger un million de dollars. Une fortune pour le néant qui s’explique par le fait que ses concepteurs imaginent un avenir commercial à leur application. On se réjouit. Vous imaginez la Migros vous balancer du Yo à chaque action d’été sur la rouelle de porc?

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.