Femina Logo

Le feu et la glace

Nimbée de cette aura minérale et reptilienne, Tilda Swinton est une abonnée des personnages froids. Voire carrément polaires. Mère pétrifiée par son propre fils dans «We Need to Talk About Kevin». Avocate aussi glaciale qu’un bloc de marbre dans «Michael Clayton», rôle qui lui vaut un oscar en 2008. Quelques secondes lui suffisent pourtant pour se faire sensuelle et féline: c’est en 1999, dans la moiteur tropicale de «La plage», qu’elle offre à Leonardo DiCaprio sa première scène torride.

L’ombre et la lumière

Pour vivre heureuse, elle vit cachée dans un village écossais. Pas du genre à vendre son âme pour se laisser capturer par une caméra, cette maman de 53 ans peine encore à se considérer comme une actrice, malgré les soixante films qu’elle affiche au compteur. Une star confidentielle qui privilégie les clairs- obscurs. Adore jouer vampires et autres seconds rôles à double fond. Et s’aventure par petites touches dans les blockbusters, comme en 2005 avec sa prestation dans «Le monde de Narnia».

Le sage et l’excentrique

Sa vie commence sur les rails dorés de la bourgeoisie anglaise: prestigieuse école pour jeunes filles, études à Cambridge. Même si ce profil de première de la classe contient difficilement son exubérance. Adepte des looks improbables sur les tapis rouges, elle n’hésite pas à s’impliquer dans les plus insolites performances artistiques. En 2013, on l’a ainsi vue roupiller, des heures durant, dans un caisson de verre posé au beau milieu du Musée d’art moderne de New York.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.