Femina Logo

Un nouveau phénomène. Un mot fourre-tout. Un style musical. Un changement sociétal. Depuis quelques semaines, le mot «Twee» envahit la toile francophone. Et il nous vient tout droit des States. Les sites «Slate», «Madmoizelle», «Rue89» ou encore «Le Figaro» relatent le phénomène. Titrant respectivement: «Bienvenue chez les ‘Twee’: comment une génération aussi angoissée que mignonne a transformé le monde des adultes en pouponnière», «’Twee’, la tendance Bisounours venue des USA», «Etes-vous ‘twee’: douceur et gentillesse, nouvelles valeurs branchées», ou encore «Génération ‘twee’: une jeunesse gentille et aseptisée?».

Mais alors c’est quoi un «twee»?

Difficile de trouver la définition exacte. Selon «Slate», reprenant les propos du magazine «The Flack»: «L’adjectif s’utilise d’une manière péjorative pour qualifier quelque chose ‘d’excessivement délicat, mignon ou au charme suranné ou pittoresque ‘».

Le livre du journaliste Marc Spitz «Twee. The Gentle Revolution in Music, Books, Television, Fashion, and Film», sorti en juin dernier, tente d’explorer cette «génération Twee». Un blogger relate pour sa part: «Le terme ‘twee’est à l’origine essentiellement lié aux courants indépendants nés sur les cendres du punk». Comprenons donc qu’il s’agit tout d’abord d’un courant musical 80’, le «Twee Pop».

Mais laissons aux sociologues le soin de définir cette tendance et imaginons plutôt:

Si le «Twee» était… il serait…

Un aliment ... Un cupcake rose bonbon

Une musique ... Du rock indépendant

Un animal ... Un chat tout chou

Une actrice ... Zooey Deschanel, l’héroïne de la série «New Girl»

Un film ... «Her», le film de Spike Jonze

Une appli ... Instagram

Une boisson ... Un jus de fruits bio

Un instrument ... Un ukulélé

Et dans le monde (certainement) rose des «Twee», une seule question: se reconnaissent-il ainsi? Si ce n’est pas le cas, parions qu’ils n’oseraient même pas dire non!

<a href='https://www.youtube.com/watch?v=Ayjep-LOxM8' target='_blank'>Youtube </a>
1 / 7© DR
<a href='https://www.flickr.com/photos/laura-gaugler/6286593798/sizes/m/in/photolist-azwrjf-aztLTp-aztLzM-5PicNA-dcXQkV-fxDiEe-fxTWDC-8hkmkk-bryFra-58oBik-4z7GPW-65HL7F-4z3sXt-8PZxCs-8PWs2z-akY6LQ-4z3tAX-9gAG9y-izpn73-8Ay3bc-5VYxxq-e3vAHs-5Ch7Yj-9ArLDg-6Cr1z9-dZ4UmL-akVi32-bvzZ4n-akVbdw-9ArQ9D-dVPZ48-dVVyxm-rpadb-9AuEs7-2hPwtx-7oHCus-77959H-4z7G9h-cUV1h-5nHHrD-4hbGVW-atBLoH-nZZgaV-fNEvgM-nmbXvu-65N3g9-a85JZy-dZGfJs-e2Z4LA-8bYr1L/' target='_blank'>Laura Gaugler via Flickr CC</a>
2 / 7© DR
<a href='https://www.flickr.com/photos/camiq/3373721442/sizes/m/in/photolist-97xZgJ-7K3sR2-633n2B-7N1zpF-7yMzKc-698cR5-8EHmm6-b93arM-698ddW-4NqMx8-698dh5-apLqNE-cpjBS3-5nA96G-9cZCxM-2ph9eV-4yLPEG-5J7npB-6941EK-9TvRHR-6941L8-6942ig-698d1j-7EqANA-698cV7-68SkYz-68WxX5-9jcDQv-68Sm1c-68SmoV-6941UD-68WxYj-6941za-5J62r2-68Wyg7-7En5Zg-68kPJi-698d5d-7EqASJ-7CSpPH-69424P-87beTu-7EqAZd-69411g-6941Cc-698cj7-68Sm7K-7v42E4-7v42Ha-8783bg/' target='_blank'>Cami- via Flickr CC</a>
3 / 7© DR
<a href='http://www.youtube.com/watch?v=ne6p6MfLBxc' target='_blank'>Youtube </a>
4 / 7© DR
<a href='https://www.flickr.com/photos/58709015@N04/7987427467/sizes/m/in/photolist-daPDUF-nBT3dA-8M1JZo-8LXGJV-8M1JSj-d2AmC3-8Mxcv1-8LXLmc-8LXLjX-cVVnzQ-8LXGFv-8M1JMS-d731so-dFrwXq-8Mu7P6-8M1K6d-benVGi-dgkzo7-8LXLn6-8LXGL2-ikWdzM-ekUDAv-bsaZ4H-fbP11y-fbNZTN-8UX2mk-ethpLZ-dEL8Pm-eWiU6s-dFGAM7-db1XV2-dtAQj2-cP2f1N-czSSV3-dko7sw-dryHXY-e4rpKW-dFmPsW-diGaDc-cVYGtC-diFN46-dFCtje-cJd9zb-cJ9Gdo-dcTvnb-dxbBFi-dF4LtE-ekCaoy-daSUxD-dxfGbf/' target='_blank'>Afnan via Flickr CC</a>
5 / 7© DR
<a href='https://www.flickr.com/photos/saaleha/7371240574/sizes/m/in/photolist-cenx1J-oXb2F-95V1Ma-7CTkWG-8vfWTJ-avTbfG-4HPXKa-aUdHZc-dH2GXF-dH2Ffg-dH2E3x-dH87zS-5Xs7dB-93sVco-dH86yf-dH2Dhz-aUdJ3H-fDQbLg-5Seomd-6ffRuy-6ffNd1-nXHtkR-iriFhG-dH2FYe-6fbEMV-dLvHjR-8j47Xz-7VZWdU-8zTvbg-7xCzGt-4MC2Cj-2UNaYG-cBdLy3-5isKZg-nXRyPs-8iiAD2-fmEfpH-9cUwb6-9cUviX-9cXBQE-9cXzyE-7ToVJK-9ek4RD-dUSud4-bWRAU1-4oFDNj-5GezXU-979rSb-7tFSpm-7tBZbt/' target='_blank'>Saaleha via Flickr CC</a>
6 / 7© DR
<a href='https://www.flickr.com/photos/22384385@N03/2439501489/sizes/m/in/photolist-4Hz5Nv-6yZGaj-82j5FF-krq34x-ec1aEf-4LEzTg-4S9PAy-nbKvH2-4LqVCS-HtHm-nx36zD-npBYpS-71cx5p-5RDsXB-4qx9yu-nwqsy8-71o7D6-kRBtMF-5QY1tU-qX1Uc-bJbA-8Yxz1n-7Bs3qS-5oiwY6-7eYdpq-h5vq5X-arW4m9-8undhA-6gtBHf-4Tsnsa-aXgrdi-eTbZdc-apLJa3-bJxGCe-bkqLiU-9dpszk-ayH9ix-efKaNm-eYFUpk-P26Gt-4KFMRh-ayRDhF-5SnGHY-kSRGFV-5kZjaG-5B3uwp-5bcaNK-bq1dYm-8XJpD-AzbE2/' target='_blank'>Lightsculptor via Flickr CC</a>
7 / 7© DR

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina