Femina Logo

Le site spécialisé WebMD rapporte que l'hyperemesis gravidarum, ou nausées matinales aiguës, nécessite un traitement médical urgent, parce qu'elle empêche les femmes enceintes de s'alimenter et de s'hydrater correctement, augmentant ainsi leur risque de déshydratation et les troubles rénaux.

Tim Draycott (Université de Bristol) a confié qu'environ 30% des femmes développent une maladie pendant leur grossesse, mais qu'une sur 100 ou 200 souffre d'hypermesis gravidarum. Selon la chaîne CBS, une femme sur cinquante développerait cette maladie, qui touche surtout les plus jeunes femmes, celles qui attendent leur premier enfant ou celles ayant une grossesse multiple. On traite généralement ces nausées par des compléments alimentaires et des intraveineuses de liquide, pour éviter la déshydratation.

"Comme sa grossesse est à un stade peu avancé, Son Altesse Royale devrait rester à l'hôpital pendant plusieurs jours et devra ensuite se reposer," a expliqué le Palais St. James dans un communiqué.

Lorsque cette maladie est prise à temps, elle n'a aucun effet sur la mère ou l'enfant sur le long terme. Mais en l'absence de traitement, la mère peut développer des troubles neurologiques et risquer un accouchement prématuré.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina