Femina Logo

Vue d’en haut

Les emblématiques Petronas Towers (451 m) ne sont pas que l’orgueilleux symbole d’une puissance récemment intégrée dans la cour des dragons asiatiques. Totems visibles de partout, elles constituent aussi un repère bien pratique, visible depuis les différents quartiers de la mégapole.

Le cœur historique

Longeant la place de l’Indépendance, l’impressionnant immeuble du sultan Abdul Samad renvoie à la présence britannique. En arrière-plan, le skyline révèle les profonds bouleversements urbanistiques de KL, comme l’appellent ses intimes.

Batu Caves

En proche banlieue, ces grottes millénaires valent le détour pour les cérémonies hindoues qu’elles abritent, dans un décor fantasmagorique. Elles se méritent par l’ascension de 272 marches – excellent pour la ligne – avec escorte de singes parfois méchamment facétieux.

Triangle d’or

C’est là qu’il faut voir et être vue. Dans cette incroyable concentration de palaces et luxueux centres commerciaux qui en dit long sur les tentaculaires enseignes globalisées. Les fashionistas locales ne sont pas les dernières à céder aux tentations de vitrines aussi attractives qu’à Rome ou à New York.

Chinatown

Grouillant de mille échoppes et guinguettes, ce quartier redouble d’activité dès la nuit tombée, dans une atmosphère assez sécurisée pour s’y promener seule. Sur les étals, des fanfreluches que les autochtones jugeraient insolites de ne pas marchander jusqu’à au moins 50%!

Pédicure aquatique

Pour la détente: séances de massage et réflexologie à tous les coins de rue. Parfois accompagnées d’immersions dans des aquariums peuplés de poissons experts en pédicure. Chatouilleuses s’abstenir!

High tea

Nostalgiques de l’héritage british, les élégantes de KL se retrouvent entre 15 h et 18 h à l’Hôtel Carcosa Seri Negara, palais colonial époustouflant de splendeur. Elles y dégustent le meilleur thé de la capitale, accompagné de pâtisseries. «Carcosa Seri Negara Hotel», «Taman Tasik Perdana», «Persiaran Mahameru».

Little India

Le pendant indien de Chinatown: tout ce qu’il faut pour se transformer en courtisane de maharaja. L’occasion ou jamais d’apporter un vêtement dont la coupe vous sied. Que vous ferez répliquer par un tailleur local après avoir effectué votre choix parmi une pléthore de tissus et soieries introuvables ailleurs à ce prix.

Audaces chocolatées

Marier les saveurs du cacao de Bornéo aux redoutables effluves du durian, le fruit le plus repoussant pour les narines occidentales: il fallait oser! Les gourmandes de Kuala Lumpur en redemandent, tandis que les clientes étrangères se tournent plutôt vers les plus subtiles déclinaisons au gingembre. «Cocoa Boutique», 139, Jalan Ampang.

Fief des Artisans

En lisière de Chinatown, on tombe sur Central Market. Ce bâtiment Art déco autrefois dédié au commerce des victuailles s’est reconverti: il accueille désormais un luxuriant dédale de comptoirs d’artisanat. Bonbons, bijoux, coquillages, costumes traditionnels, vannerie, jusqu’à des collections de papillons: toute une débauche de couleurs! A l’étage, les filles se régalent au très branché Ginger Restaurant.

Pratique

Dormir Kuala Lumpur offre un large éventail d’hébergements toutes catégories. Pour son excellente situation au cœur du Triangle d’or et son bon rapport qualité-prix (chambre négociable à moins de 180 fr.), le Grand Millenium constitue une opportunité de tester un palace*****. www.milleniumhotels.com

Manger En Malaisie, on mange thaïe, chinois, indien, voire indonésien, la cuisine nationale constituant une entité à part malgré les différentes influences reçues. C’est peu dire qu’on se régale pour trois fois rien. Moins de 10 fr. par exemple au superbe Old China Cafe (11, Jalan Balai Polis), dans un décor digne de Tintin et son «Lotus bleu!»

Taux de change 10 Ringgits font environ 3 fr. 05.

Y aller, s’y déplacer

Swiss et Singapore Airlines relient Zurich à Singapour sans escale. Puis lignes intérieures pour Kuala Lumpur. www.swiss.com et www.singaporeair.com

Sur place: réseau de métro-monorail et de bus Hop-On Hop-Off ou taxis, raisonnables. Renseignements: www.tourism.gov.my et www.visit-malaysia.com

Bernard Pichon
1 / 5© DR
Bernard Pichon
2 / 5© DR
Bernard Pichon
3 / 5© DR
Bernard Pichon
4 / 5© DR
Bernard Pichon
5 / 5© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.