Femina Logo

«Leurs Altesses Royales le duc et la duchesse de Cambridge sont très heureux d’annoncer que la duchesse de Cambridge attend son deuxième enfant», a fait savoir le Palais de Kensington le lundi 8 septembre 2014. Le service de communication de la famille royale a annoncé que la future arrière-grand-mère, la reine Elizabeth II, était «enchantée» par la nouvelle.

Malheureusement, comme lors de sa première grossesse, Kate Middleton souffre de «vomissements gravidiques» ou «hyperemesis gravidarum». Cette forme de vomissements excessifs l’avait déjà conduite à être hospitalisée. La jeune femme de 32 ans n’accompagnera donc pas son mari, le prince William, lors d’une visite officielle prévue ce lundi à Oxford. Elle sera probablement amenée à réduire ses apparitions publiques à l’avenir.

Si certains facteurs génétiques peuvent favoriser cette maladie (désormais baptisée «maladie Kate Middleton»), l’hyperemesis gravidarum serait aggravée par la faim, la fatigue ainsi que par l’absorption de certains compléments alimentaires prénatals, en particulier ceux qui contiennent du fer. «A l’heure actuelle, Kate aura sans doute été mise sous intraveineuse afin d’être correctement hydratée et de suppléer aux carences en vitamines liées aux rejets de l’organisme», note «The Huffington Post».

Déjà un deuxième enfant

Pour l’heure, on ignore la date du terme, on sait seulement que la naissance est prévue pour 2015. Néanmoins, le petit prince ou la petite princesse à venir n’aura guère d’écart avec «Georgy», le premier enfant du couple, né le 22 juillet 2013. Comment George acceptera-t-il ce nouveau venu? Sera-t-il un grand frère aussi complice que William avec Harry, aura-t-il une relation privilégiée avec sa sœur, comme Kate avec Pippa? Affaire à suivre!

Getty Images
1 / 1© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Dans vos écouteurs

E14: Comment chasser la déprime saisonnière

Quand le soleil décide de se coucher à l'heure du goûter, il est parfois difficile de ne pas se sentir épuisé, démoralisé, démotivé... Afin de nous aider à lutter contre les effets du manque de lumière, une psychologue et coach détaille une véritable stratégie anti-blues, en s'inspirant des pays scandinaves. Comme un petit shot de vitamine D.

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.