Femina Logo

Il dit d’elle…

FEMINA Etes-vous du genre conquérant en amour?
KARIM SLAMA Je suis charmeur mais loin d’être conquérant. Avec Nora, nous avons immédiatement envisagé un engage ment sérieux… On se plaisait. O n savait qu’on allait faire notre chemin ensemble. Je l’ai épousée vite parce que, pour de sombres raisons administratives, elle devait quitter la Suisse. Et je ne voulais pas la laisser filer!

Dites-nous ce qui vous a frappé chez elle la première fois.
Son franc-parler! Sa nature espagnole, sans inhibition, assez rentre dedans. Les filles trop gentilles ne m’intéressent pas. Nora a du chien, un côté rock’n’roll. Elle peut partir à tout moment.

Votre humour est-il précieux pour faire durer votre relation?
Non. Nora trouve que je suis plus drôle à l’extérieur. Heureusement, sinon j’aurais l’impression de travailler tout le temps. Notre force: régler les problèmes sur-le-champ et avoir une communication très large; rien ne choque mon épouse.

Avez-vous connu une grande crise de couple?
Il m’est arrivé une fois de ne plus savoir si j’étais amoureux de ma femme. Elle venait de perdre un bébé et, pour échapper à notre chagrin, nous étions partis en voyage en Thaïlande. Le décor était paradisiaque, nous étions attablés à un bar et on ne se parlait plus. J’ai eu l’impression que cela marquait la fin de notre histoire. Après quinze jours, un couple de Français a débarqué. Nous avons commencé à rire ensemble de leurs défauts… C’était il y a huit ans. Depuis, la communication n’a jamais cessé. Notre couple est atypique, on peut se dire: «Cette semaine, on ne s’aime pas ou on ne veut pas se voir.» Tout est basé sur l’authenticité et la franchise.

Quelle place prennent vos ex dans votre vie?
Nora en connaît beaucoup. Plusieurs sont restées des amies.

Comment réagissez-vous si un homme fait les yeux doux à votre femme?
Cela me flatte! Et je sais qu’elle n’ira pas trop loin. La confiance, c’est la base de l’amour. Si elle vivait une aventure? Tant que ça reste une passade, il n’y a pas de parallèle avec nous. Se séparer pour ça serait un prétexte trop simple et trop petit. C’est comme le bateau de la CGN face à un voilier, la CGN a la priorité! Mon ambition? Faire ma vie avec elle, mais je n’ai pas la prétention d’affirmer que cela sera le cas.

Un point que vous aimeriez améliorer chez votre femme…
Le rangement. C’est notre seul conflit domestique.

Lui faites-vous souvent des déclarations d’amour?
Régulièrement… Quand je suis euphorique ou que je le ressens, je lui dis: «Je t’aime.» Bien plus souvent qu’elle d’ailleurs!

Etes-vous un couple en osmose ou indépendant?
Ni l’un, ni l’autre. Si nous n’avions pas d’enfants, nous serions totalement indépendants. En revanche, au niveau de la famille, nous sommes en osmose totale. Une vraie smala.

Elle dit de lui

FEMINA Vous souvenez-vous de votre première rencontre?
NORA SLAMA Oui, très bien. J’ai rencontré Karim dans ma chambre! Il venait voir ma colocataire et l’attendait dans mon antre. Je me suis demandé s’il était homosexuel, son côté féminin et sa gestuelle me l’ont laissé imaginer… Mais il m’a plu tout de suite. J’ai eu le sentiment que l’intérêt était réciproque.

Comment a-t-il fait pour vous séduire?
Il n’a pas tenté plus que moi la conquête. On s’est cherché… J’ai su qu’il avait été pris sur un tournage et je l’ai appelé pour le féliciter. Quelques jours après, nous nous sommes rencon trés au Château, à Lausanne. Nous ne voulions ni l’un, ni l’autre, d’un coup d’un soir, mais une vraie relation. En se quittant, nous avons scellé notre pacte avec une bise. J’ai eu l’impression qu’il s’agissait d’un contrat d’affaires. Nous avons échangé notre premier baiser le jour suivant. Puis, tout a été très vite… C’était le 8 février. A Pâques, nous avons décidé de nous marier.

C’était important de sceller votre amour par un mariage?
Oui, bien sûr! Cependant, en dehors de cela, si je voulais rester en Suisse, je devais me marier. Mon départ avec mes parents à l’âge de 17 ans pour l’Espagne m’a fait perdre mon permis de séjour, même si je suis née en Suisse. Lorsque je suis revenue ici, huit ans après, j’étais une étrangère.

Avez-vous dû le convaincre pour avoir des enfants?
Non. Le premier des trois est arrivé par accident. Je lui disais: «De toute façon, je n’ovule pas!» Surpris? Oui, mais Karim a réagi positivement. Nous étions heureux. Nous avions décidé d’avoir des enfants. Notre petit Maël a pointé le bout de son nez une année après notre mariage.

Avouez-nous ce qui vous séduit aujourd’hui chez lui.
Étonnamment, je dirais son attitude avec nos enfants. C’est un superpapa.

Etes-vous jalouse?
Non. Et heureusement! Il y a trois ans, il s’est retrouvé au Vietnam pour l’élection de Miss Univers. Je pense que je serais jalouse si j’avais peur de le perdre. Ce qui n’est pas le cas.

S’il vous trompait, vous pardonneriez?
J’imagine que je pourrais le faire, mais comme dans la médecine chinoise, il y a trop de paramètres! Quoi qu’il en soit, je ne veux pas le savoir. Qu’il ne me dise rien. Et s’il tombe amoureux d’une autre, qu’il parte vivre avec elle.

Qu’est-ce qui risquerait de mettre en péril votre couple?
Que Karim soit toute une année en tournée. Je peux rester seule deux ou trois mois avec les 3 enfants, mais davantage, c’est un peu difficile. En général, je pars du principe que je dois gérer seule la situation. C’est ce qu’il y a de mieux!

De quoi êtes-vous capable pour lui plaire au quotidien?
Comme ce n’est pas dans ma nature, si je veux lui faire plaisir, je range!

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina