Femina Logo

Il y a quelque chose de bien chez les artistes belges, ils ne se croient en général pas obligés de la jouer vedette. A l’image de la jolie Virginie Efira, naturelle, vive, chaleureuse, bien qu’elle avoue pouvoir être méchante. Sinon cruelle. Piquante, elle pratique volontiers le second degré, particulièrement vis-à-vis d’elle-même. Enceinte de six mois, l’ex-présentatrice de télévision, dont la fameuse Nouvelle Star, a en outre la tête bien faite grâce à des études de latin, de maths, de psychologie. Et surtout, elle est très demandée ces temps au cinéma.

Virginie vient d’enchaîner trois films, dont 20 ans d’écart réalisé par David Moreau, où elle partage la vedette avec l’explosif jeune premier Pierre Niney, pensionnaire de la Comédie française. Elle y incarne la belle Alice Lantins, 38 ans, que son image de femme coincée freine dans son ambition de devenir rédactrice en chef d’un magazine de mode. Elle feint alors une idylle avec Balthazar, de 20 ans son cadet, mais finit par se laisser prendre à son propre jeu.

FEMINA Femme couguar, un sujet on ne peut plus actuel. Pourquoi ce personnage vous a-t-il tant attirée? D’autant que vous n’avez pas vraiment le profil.
VIRGINIE EFIRA
Laissez-moi d’abord vous dire que ce terme de couguar est affreux. Un truc de fou qui fait prédatrice suspecte en rut. Ce n’est effectivement pas mon genre. Je préfère MILF (Mother, I’d Like To fuck), un poil vulgaire, mais plus flatteur… En fait, j’avais envie d’une comédie romantique, drôle, légère, bien écrite, remettant en cause des clichés, traitant de choses essentielles emballées avec humour. Tout ce qui me plaît.

F Parmi les clichés à la vie dure, un quadra qui couche avec une fille de 20 ans, c’est normal. En revanche, le contraire dérange encore en 2013, quand il ne prête pas aux commentaires désobligeants et à la moquerie.
VE
En effet et c’est totalement injuste. Le film montre comment empêcher la résignation de s’installer. Mais la liberté féminine inquiète, le désir serait contraire au respect de soi et prouve un refus de vieillir. Pourtant être féministe, c’est aussi s’affranchir des normes, ne pas se sentir coupable de ses désirs.

F Petite question indiscrète, vous êtes-vous inspirée de votre propre expérience pour le rôle?
VE
Absolument. Je suis une femme libre. J’ai eu des histoires avec des garçons plus jeunes. Certes l’écart était moins important vu que je n’ai que 35 ans. Mais il est allé jusqu’à dix, douze ans. J’en profite d’ailleurs pour vous dire que je me suis beaucoup amusée, que j’ai beaucoup fait la fête, beaucoup bu et fumé. Bref tous les excès possibles. Aujourd’hui je suis sage. Pas trop, j’espère.

F Il est vrai que vous allez accoucher dans trois mois. A part le cinéma et avoir un bébé, quelles sont vos autres passions?
VE
Je m’intéresse à plein de choses. J’aime lire, la mode, écouter de la musique, glander. Enormément glander. Et voyager.

F Justement, si vous ne pouviez emporter que trois objets pour un long voyage, quels seraient-ils?
VE Il n’y a aucun objet dont je ne puisse me passer. En revanche, les humains me sont indispensables. Et je vais tricher parce que j’en emmènerais quatre. Mon compagnon, mon enfant, mon frère et mon père. Je l’adore. C’est un médecin, la personne la plus juste que je connaisse, avec des valeurs sociales fortes.

F Deux choses qui vous handicapent dans la vie?
VE J’ai tellement cultivé l’indépendance que j’ai du mal à dire à mon homme que j’ai besoin de lui. Et je mange trop. Surtout maintenant. Car nous ne sommes pas deux, mais douze. Dont onze là-dessous qui ne cessent de crier famine!

Une dernière question Virginie Efira. Vous avez été élue le plus beau décolleté de Belgique. Est-ce qu’on s’en remet?
VE
Ah la la, difficilement. Vous n’imaginez pas le moment d’émotion! Surtout que j’ai bossé dur pour l’avoir, ce prix. Dix-huit opérations. Et je ne compte pas m’arrêter là…

«20 ans d’écart» sera à l’affiche dans les salles romandes dès le mercredi 6 mars.

DR
1 / 3© DR
DR
2 / 3© DR
DR
3 / 3© DR

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview de Noël avec Juliane et Ellen

Vous entendez nos voix au début de chaque épisode, lorsque nous vous racontons ces petites anecdotes (véridiques) de notre quotidien. Ainsi, au moment de boucler la première saison de Tout va bien, on s'est dit qu'il était temps qu'on se présente pour de vrai, qu'on vous parle de nos goûts, de nos personnalités et de nos expériences. Pour vous remercier d'être de plus en plus nombreux à nous écouter chaque semaine!

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina