Femina Logo

FEMINA Votre dernier one-man-show s’intitule «J’ai trop d’amis». Trop, c’est combien?
LAURENT NICOLET C’est une référence à Facebook, le fil rouge de mon spectacle. Mais ça vous l’aviez compris. Bref, j’y explique que, sur ce réseau social, j’ai un nombre incalculable d’amis que je ne connais pas. Et qu’au vu de certains commentaires, c’est nettement mieux comme ça! Cela dit, dans la vie, mes potes, je les compte sur les doigts d’une moufle… ou à la rigueur d’une paire de moufles. L’avantage, c’est que je n’ai pas besoin d’envoyer un «poke» pour leur rappeler que nous sommes amis.

En parlant d’ami, duquel des sept nains vous sentez-vous le plus proche?
Du huitième: Passe-Partout, le nain de «Fort Boyard».

Vous vous aimez comment: un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout?
C’est fini d’«aimer», maintenant on «like»!

Vous avez bien eu un premier émoi érotique?
C’était le 16 juin 1978, date à laquelle j’ai fini mon premier album Panini. J’en frissonne encore.

Avec un million de francs vous vous payez…
Si c’est un million de francs CFA, je me paye un Ragusa. Et si c’est un million de francs suisses, je rachète l’usine!

La dernière fois que vous avez été égoïste?
Cette nuit, quand je suis resté au lit et que ma moitié s’est levée pour consoler notre fiston qui pleurait…

Dans dix ans, qu’inculquerez-vous à votre enfant: que, pour réussir dans la vie, il faut être le plus fort, ou le plus malin?
Si je parviens à lui inculquer qu’il faut être plus malin qu’un patron de banque suisse et plus fort qu’un joueur du Servette FC, je crois que ce sera déjà pas mal.

Vous vous retrouvez seul sur une île déserte. La pire chose qui pourrait vous arriver, ce serait…
D’apprendre que la Nati est devenue championne du monde et de ne pas avoir pu regarder la finale.

La bande-son de votre vie c’est: «Vieille canaille» de Serge Gainsbourg, «Poker Face» de Lady Gaga, «La symphonie héroïque» de Beethoven ou «Et moi, et moi, et moi» de Jacques Dutronc?
En ce moment, avec mon fils qui a 7 mois, c’est plutôt du Henri Dès: «J’ai reçu plan plan, j’ai reçu plan plan, j’ai reçu un beau tambour». Et au milieu de la nuit, vu qu’il fait ses dents, lui me chante «Papaoutai».

C’est bientôt le 1er août. A vous d’inventer un nouvel hymne national.
«Pan pan pan, qui est là? C’est la petite Charlotte!» Henri Dès, sors de ce corps!

Le cervelas confiture, écouter Michel Delpech à fond, regarder «Les reines du shopping»: allez, avouez votre plaisir inavouable.
Le cake au Cenovis accompagné d’un grand verre de Rivella rouge devant un best of de «Musikantenstadl».

Vu que vous êtes bon patriote, le président Didier Burkhalter vous offre un superpouvoir. Ce serait lequel?
De redonner aux Sugus le goût qu’ils avaient quand j’étais gamin, parce que maintenant les Sugus sont devenus presque aussi fades que Didier Burkhalter!

Et le jour de votre mort, qu’aimeriez-vous que Dieu vous tweete?
A bientôt… si ce n’est pas avant!

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.