Femina Logo

A notre rendez-vous dans un palace londonien, Hugh Jackman arrive en fredonnant un air jazzy. «Je chante ça tous les matins sous la douche»,nous confie l’Australien, de très bonne humeur. Il faut dire que la vie lui sourit: sa performance en Jean Valjean dans «Les Misérables» pourrait lui valoir un Oscar. Côté privé, le comédien de 44 ans est l’heureux époux de Deborra-Lee depuis seize ans et le père comblé de deux enfants adoptés (Oscar, 12 ans, et Ava, 7 ans). Avec sa carrure d’athlète et son joli regard, il a tout du sex-symbol.

FEMINA Comment ressentez-vous cette nouvelle étiquette de sex-symbol?
HUGH JACKMAN Je ne suis pas à l’aise! Je ne la comprends pas, et je la trouve même dangereuse. Si j’y croyais, que m’arriverait-il dans trente ans? Mais bien sûr, c’est important pour moi de me sentir bien dans ma peau et en bonne santé.

Quand vous avez décroché votre premier rôle, pensiez-vous que votre vie changerait?
Pas vraiment. Mon premier filma été vu par à peu près onze personnes! Après des études d’art dramatique, j’ai tourné dans une série télé et joué dans des comédies musicales. J’étais donc perçu comme un chanteur et je ne trouvais pas de boulot au cinéma. A Sydney, ce milieu était une coterie, portant vestes en cuir, fumant, se prenant pour James Dean. Moi qui n’ai jamais été cool, je me sentais à l’écart, alors j’étais très content de décrocher un job.

Vous avez rencontré votre femme bien avant de devenir célèbre…
Absolument. A l’époque, je faisais du théâtre et gagnais 1000 dollars par mois. Je possédais un sac de vêtements et vivais comme un étudiant. Elle n’est pas tombée amoureuse de moi parce que j’étais connu ou que j’avais beaucoup d’argent…

Comment gardez-vous les pieds sur terre maintenant que vous avez du succès?
Ma famille y est pour beaucoup! Sinon, Je vois le succès comme des vacances, une période dont je profite à fond sachant qu’elle se terminera un jour.

A 8 ans, vous avez été abandonné par votre mère et élevé depuis par votre père seul. Que s’est-il passé?
Il serait irresponsable de ma part de revenir sur la vie privée de mes parents. Je sais juste qu’ils pensent tous deux avoir commis des erreurs et qu’ils auraient souhaité mieux s’y prendre. Et même si ma mère est partie en Angleterre, je n’ai jamais eu le sentiment de ne pas être aimé d’elle.

Quel père êtes-vous?
Plutôt strict. Mais pas aussi sévère que mon père. On compare toujours l’éducation qu’on donne à celle qu’on a reçue. C’est humain que de vouloir faire mieux que ses parents. Ma femme, par contre, est laxiste. Je joue donc le rôle du méchant!

Que ne tolérez-vous pas à la maison?
Le manque de respect et les mauvaises manières. Les coudes sur la table, ce n’est pas un problème pour moi, contrairement à mon père. Mais j’insiste pour que mes enfants traitent les autres avec respect, regardent les gens dans les yeux et apprécient ce qu’on fait pour eux. D’autant plus qu’à cause de mon job, on leur permet de faire des choses que d’autres enfants n’ont pas le droit de faire.

Vous avez déjà un petit Oscar dans votre vie. Rêvez-vous d’avoir un autre Oscar, en forme de statuette?
Je ne dirais pas non! Mais le plus beau compliment qu’on peut me faire, c’est de dire que je suis un bon mari et un bon père. En fin de compte, sur notre lit de mort on ne va pas souhaiter d’en avoir fait plus au travail. C’est à la famille, aux proches, qu’on pensera à ce moment-là.

Sa femme Deborra-Lee Furness, 57 ans, actrice. Ils se rencontrent en 1995 sur le tournage d’une série télé et ne se quittent plus.

Le rôle de sa vie Wolverine dans «X-Men», sorti en 2000. A 32 ans, Hugh sort ses griffes et se retrouve propulsé sur la scène internationale.

Son Alter Ego Nicole Kidman, superstar et compatriote. Elle lui donne la réplique dans Australia (2008) et, sur le tournage, le sauve d’un scorpion venimeux...

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina