Femina Logo

news people

Gisèle Bündchen dit adieu aux podiums

A 34 ans, la mannequin la mieux rémunérée au monde a ouvert et clos le défilé de la marque Colcci, lors de la troisième journée de la Semaine de la mode de la mégapole brésilienne.

La revue Colcci avait une saveur douce-amère

La salle était comble. Au premier rang figuraient ses parents, ses sœurs et son époux, la star du football américain Tom Brady, avec qui elle a eu deux enfants, Vivian et Benjamin.

Après le défilé pour la collection estivale 2016 de Colcci, vint le tour des adieux à proprement parler: un groupe de mannequins est apparu, en jeans et T-shirts blancs, sur le devant desquels avait été imprimée une image de la star.
Elle les a rejoints, tout sourire et longs cheveux dorés au vent. Elle a salué, posé pour les photographes, embrassé les autres mannequins. Puis elle s'est retournée et n'a pas retenu plus longtemps son émotion. Elle a quitté la scène en séchant ses larmes, tandis que le public l'ovationnait debout.

Heureuse des portes qui lui ont été ouvertes

«Je suis reconnaissante d'avoir eu l'opportunité, à 14 ans, de commencer tout ça. Aujourd'hui, 20 années après, c'est un privilège de faire mon dernier défilé de mon propre chef et de continuer à travailler dans d'autres domaines de l'industrie.»

Une carrière impressionnante et loin d’être terminée

D'origine allemande, cette blonde d'1m80 au physique athlétique avait été découverte en 1994 dans sa ville natale, Horizontina, commune de l'Etat du Rio Grande do Sul (extrême sud du Brésil).

Son travail lui a rapporté en 2014, selon le magazine Forbes, 47 millions de dollars et lui a permis de rester la mannequin la mieux payée depuis huit ans. Gisèle Bündchen a porté les collections prestigieuses de Victoria's Secret, Chanel, Carolina Herrera, Valentino, Versace ou Louis Vuitton, entre autres. Elle a signé récemment un contrat avec la marque américaine de vêtements sportifs Under Armour pour plus de 25 millions de dollars, toujours selon Forbes.

Femme d'affaires, elle a lancé en 2011 sa ligne de lingerie, «Gisèle Bündchen Intimates», pour la marque «Hope», et envisage d'ouvrir désormais ses propres magasins. Le meilleur est à venir:

vous suggère de lire aussi:

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.