Femina Logo

news people

GB: les stars affluent sur le tapis rouge des Baftas

Sous un beau soleil, l'Américaine Reese Witherspoon, nommée dans la catégorie meilleure actrice pour «Wild», a fait sensation en longue robe violette décolletée. Julianne Moore (Night Call), en somptueuse robe rouge, n'était pas en reste. Elle était précédée par la Britannique Rosamund Pike, en longue robe noire aux épaules nues, qui est nommée dans la catégorie meilleure actrice pour «Gone Girl» et affirmait avant la cérémonie ne «pas s'attendre à se lever de son siège». Keira Knightley, Felicity Jones, Rene Russo et Amy Adams ont également foulé le tapis rouge.

Du côté des messieurs, Eddie Redmayne, en smoking de velours noir, a été l'un des premiers à s'avancer, s'attardant longuement pour signer des autographes. L'acteur britannique, qui s'est dit ravi d'«une année de rêve», fait figure de grand favori pour le Bafta de meilleur acteur, après avoir remporté le Golden Globe et le SAG Award dans la même catégorie pour son interprétation bluffante de Stephen Hawking dans «Une merveilleuse histoire du temps». Il est également en course pour un Oscar, aux côtés de Michael Keaton et de Benedict Cumberbatch.

Ce dernier et Ralph Fiennes, tous deux nommés dans la catégorie meilleur acteur, avaient également enfilé leur tenue de gala tout comme Mark Ruffalo, Steve Carell, Ethan Hawke ou encore Edward Norton, en course tous les quatre pour le Bafta du meilleur acteur dans un second rôle. Nombre des Américains en lice pour un trophée n'avaient pas fait le déplacement, notamment l'acteur Jake Gyllenhaal, nommé dans la catégorie meilleur acteur pour «Night Call».

Les réalisateurs Richard Linklater («Boyhood») et Wes Anderson («The Grand Budapest Hotel»), tous deux en course pour le Bafta du meilleur film, n'avaient également pas fait le déplacement. Le réalisateur mexicain Alejandro Inarritu («Birdman»), également en lice pour le prix le plus prestigieux de la soirée, s'est aussi fait représenter.

Si la Française Léa Seydoux a, comme l'année dernière, illuminé le tapis rouge en robe jaune et coiffure rappelant Marilyn Monroe, elle était l'unique présence française et n'était là que pour remettre deux Baftas en compagnie de Monica Bellucci, la France n'ayant aucun nommé cette année dans les principales catégories.

Parmi la pléthore de films en lice, quatre font figure de favoris : l'œuvre burlesque de l'Américain Wes Anderson, «The Grand Budapest Hotel», en course pouronze prix, la comédie noire «Birdman» d'Alejandro Inarritu et «Une merveilleuse histoire du temps» sur l'histoire d'amour de Stephen Hawking, chacun sélectionné dans dix catégories, et «Imitation Game», en course pour neuf trophées.

Palmarès des BAFTAs 2015:

- Meilleur film: «Boyhood» de Richard Linklater

- Meilleur réalisateur: Richard Linklater («Boyhood»)

- Meilleure actrice: Julianne Moore («Still Alice»)

- Meilleur acteur: Eddie Redmayne («Une merveilleuse histoire du temps»)

- Meilleur second rôle féminin: Patricia Arquette («Boyhood»)

- Meilleur second rôle masculin: J.K Simmons («Whiplash»)

- Meilleur film en langue étrangère: «Ida» de Pawel Pawlikowski

- Bafta de l'étoile montante: Jack O'Connell

- Meilleur scenario original: Wes Anderson («The Grand Budapest Hotel»)

- Meilleur scenario adapté: Anthony McCarten («Une merveilleuse histoire du temps»)

- Meilleur film britannique: «Une merveilleuse histoire du temps» de James Marsh

- Meilleur documentaire: «Citizenfour» de Laura Poitras

- Meilleur film d'animation: «The Lego Movie» de Phil Lord et Christopher Miller

FREDERIC J BROWN
1 / 2© DR
AFP
2 / 2© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E16: Apprendre à se déconnecter pour se retrouver

Si vous n'osez même pas vous demander combien de temps vous consacrez au «scrolling» chaque jour, cet épisode est fait pour vous. Doux rappel pour les «smartphone-addicts», il nous encourage à prendre un pas de recul, en questionnant les raisons qui nous poussent à dégainer notre téléphone... pour reprendre l'habitude de lever les yeux!

Dans vos écouteurs

E15: Comment soigner l'orthorexie, l'obsession de bien manger

En découvrant les centaines de recommandations, études et «régimes detox» dont nous bombarde la Toile, il n'est pas difficile de devenir légèrement parano, en pensant à son alimentation. Mais comment manger sainement, sans que cette envie ne vire à l'obsession ou nous dérobe toute notion de plaisir? Dans cet épisode, une diététicienne nous aide à identifier le trouble très moderne de l'orthorexie, à simplifier notre rapport à l'alimentation et surtout... à retrouver le bonheur de manger!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.