Femina Logo

Catherine Gasparini, la conseillère

Ce qu’elle fait Reconnue par ses pairs comme l’une des meilleures représentantes genevoises de la profession de sommelier, Catherine Gasparini travaille au restaurant Le Windows de l’Hôtel d’Angleterre à Genève. Sa fonction: rencontrer les vignerons, sélectionner les vins de la carte et conseiller les clients dans leur choix. Des clients toujours à l’affût de nouveautés, de produits uniques et d’exception… Pour la professionnelle, sa charge implique d’être réactive et de maîtriser la devise «bien acheter pour mieux vendre».

Qui elle est Catherine Gasparini, 35 ans, est originaire de Franche-Comté, région connue pour ses vins. Après un certificat d’aptitude professionnelle (CAP) restaurant en 1995, elle approfondit ses connaissances avec un CAP cuisine en 1997. Sa passion pour le vin prend rapidement le dessus et elle finalise son apprentissage par une mention complémentaire en sommellerie. Au terme d’un stage en 1998, elle commence sa carrière en tant que commis sommelière au sein d’un étoilé Michelin de renom en France. En 2010, elle prend les rênes de la cave du Windows.

Chantal Ritter Cochand, la terrienne

Ce qu’elle fait Année après année depuis 1987, Chantal Ritter Cochand bichonne les vignes du petit domaine familial de 5 hectares sis au Landeron, dans le canton de Neuchâtel. Elle taille en hiver, suit la vigne jusqu’aux vendanges, travaille à la cave du pressurage à la mise en bouteilles, promeut et commercialise ses nectars. En bonne terrienne amoureuse de la nature, elle pratique la production intégrée. Le raisin de ses vignes du Landeron donne quelque 25 000 litres de vin par an prisés par les amateurs d’excellents crus.

Qui elle est La vigne n’est pas son premier métier. Avant de commencer une formation en viticulture et œnologie à Changins en 1985, cette quinquagénaire a fréquenté l’école de commerce. En 1983, c’est le déclic, le puissant appel de la nature. Elle passe alors l’été à garder les vaches dans les alpages de Château-d’Œx avec son mari. L’idée de travailler dans un bureau lui paraît ensuite simplement insoutenable. Elle décide de reprendre le domaine de sa grand-mère maternelle au Landeron avec son époux.

Eve Emmanuelle Danthe, la férue de saveurs

Ce qu’elle fait Eve E. Danthe est assistante en analyse sensorielle à l’Ecole d’ingénieurs de Changins depuis 2002. Son travail est tout aussi pratique que physique. C’est elle qui gère les 2000 bouteilles destinées aux cours de dégustation, contribue à définir les consignes à l’attention des dégustateurs, supervise et organise la salle d’analyse sensorielle. Cela implique l’installation des lieux et les rangements en passant par les délicieuses agapes qu’elle aime préparer pour les participants aux différents tests.

Qui elle est Eve E. Danthe a toujours éprouvé une grande passion pour le vin. A l’âge de 18 ans, elle suit son premier cours de dégustation. Cette laborantine en biologie de formation se destinait d’abord à l’enseignement. Une voie dont elle se détourne rapidement. Elle travaille d’abord durant cinq ans à l’Université de Lausanne comme laborantine en neurosciences. Elle aime à dire aujourd’hui qu’elle est passée de la recherche fondamentale aux neurosciences appliquées… celles qui définissent l’analyse sensorielle à laquelle elle s’est initiée chez Firmenich à son arrivée à Changins.

Lucile Prache
1 / 2© DR
Lucile Prache
2 / 2© DR

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina