Femina Logo

L'idée a germé chez deux natifs de la Nouvelle-Orléans Max Gaudin et Travis Laurendine, qui ont «bien connu le problème» lors du Mardi Gras et ses célèbres défilés en Louisiane (sud), expliquent-ils sur le site AirPnP.co. La solution est alors «le pipi sauvage», passible de prison, disent-ils.

L'idée est donc de mettre en contact des personnes nécessiteuses avec des habitants prêts à partager leur salle de bain, avec le même système de photos et de notes mutuelles que AirBnB.

Le nombre de lieux disponibles est pour le moment réduit, et largement concentré à la Nouvelle-Orléans (une trentaine). Il y en a aussi quelque 120 en Europe. Les propositions viennent souvent de bars, quelquefois de bureaux ou de particuliers, offrant gratuitement ou pour jusqu'à 5 dollars l'occupation des lieux. Le système est accessible sur internet, l'application pour smartphones encore en développement.

Une application permettant de localiser des toilettes avait déjà été lancée il y a deux ans pour le carnaval de Notting Hill (Grande-Bretagne), mais moins spécialisée, avec des plans plus traditionnels de baraques à frites, stations de métro ou lieux de concerts.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E43: Comment recharger nos batteries d'ici Noël

Octobre rose

Episode spécial Octobre rose: Un message de soutien aux patientes et à leurs proches

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina