Femina Logo

Eva Mendes a choisi le webzine beauté «The Violet Files» pour donner sa première interview post-naissance. D’habitude extrêmement discrète sur sa vie privée (l’actrice n’a jamais officialisé sa relation avec Ryan Gosling), elle nous en dit un peu plus sur la venue de la petite Esmeralda. Pour le moment, Eva et Ryan s’occupent seuls de leur fille, ils n’ont pas engagé de nounou. Toutefois, Eva est «ouverte à l’idée d’en avoir une dans le futur. Mais Esmeralda a deux super grands-mères et des tantes extraordinaires qui m’aident vraiment beaucoup.»

Nuits blanches à profusion

Depuis l’arrivée d’Esmeralda, Eva ne dort plus beaucoup: il lui arrive de surfer sur Internet pour trouver des réponses à ses insomnies. «Je lis les commentaires et j’y trouve du réconfort, explique-t-elle. Savoir que je ne suis pas la seule à traverser ces moments-là me fait relativiser.» Toutefois, Eva n’est pas du genre à se lamenter sur son sort, elle plaint davantage celui de son bébé: «J’ai appris que sa vie est aussi très dure, elle lutte pour tout. Pour ma part, je n’ai pas vomi depuis les années 90, mais elle, ça lui est arrivé déjà deux fois depuis le début de l’interview. La maternité, c’est du gâteau comparé à ce que c’est d’être un bébé.»

L’actrice de 40 ans est parvenue à cacher sa grossesse au monde entier durant 7 mois. Pourquoi un tel choix? «Que cela nous plaise ou non, la vie privée d’Esmeralda sera difficile à préserver. C’est injuste, mais c’est notre réalité. Ryan et moi avons décidé très tôt de lui donner autant d’intimité que possible, ma grossesse était la première occasion de mettre cela en pratique. Cela peut sembler anodin pour certains, mais je trouve l’obsession des médias pour les grossesses de célébrités très envahissante et stressante. J’ai donc pris la décision de disparaître complètement.»

Un prénom qui porte bonheur

Eva a mis toutes les chances de son côté pour vivre une grossesse (sa première, qui plus est) aussi calmement que possible et d’en apprécier ainsi chaque instant. «J’en ai profité pour me détendre, se souvient-elle. J’étais constamment entourée par ma famille. J’ai 8 neveux et nièces, mes frères et sœurs connaissent donc un ou deux trucs! Nous sommes très unis et ma grossesse nous a encore plus rapprochés.»

Ryan et Eva connaissaient le sexe du bébé avant son arrivée au monde. «Nous étions tellement excités à l’idée de lui trouver un prénom! Notre choix s’est porté sur Esmeralda car nous adorons tous les deux ce personnage dans «Notre-Dame de Paris» de Victor Hugo et nous pensons que c’est un prénom magnifique.» La petite Mendes-Gosling possède également un deuxième prénom, Amada. «C’est le nom de ma grand-mère, explique Eva. Il signifie «bien-aimée» en espagnol.»

Getty
1 / 1© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.