Femina Logo

Des slogans qui frappent

Elonë, une jeune féministe de Karlsruhe, a collé des protections un peu partout dans sa ville pour attirer l’attention sur les problèmes rencontrés par les femmes. Sur les serviettes, elle a ajouté des slogans qui parlent d’eux-mêmes:
«Imaginez si les hommes étaient aussi dégoûtés par le viol qu’ils le sont par les règles.»

«Les violeurs violent des personnes et pas des vêtements.»

Today

Une photo publiée par ⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ e l o n ë (@elona_x) le8 Mars 2015 à 15h23 PDT

On trouve encore «Ma chatte, mon choix» ou «Tu serais tellement jolie si tu… - NON!»
Son projet a pour but final de prôner l’égalité et le féminisme, qui n’est pas «la haine des hommes» comme elle le précise sur son compte Tumblr. L’idée est la même que celle défendue par Emma Watson dans ses prises de paroles pour l’ONU.

Les serviettes comme métaphore d’un tabou

Pour réussir à faire parler de l’égalité, Elonë passe par le choc de l’image. Les protections menstruelles lui permettent non seulement d’attirer l’attention, mais aussi de donner profondeur à son message, comme le suggère très justement le site mic.com. Les serviettes mettent en avant le fait que la relation de la société au corps des femmes est ambivalente: d’un côté la chair féminine est vandalisée, banalisée et transformée en objet, mais d’un autre, elle est taboue, surtout en ce qui concerne les menstruations. Les publicités sont implicites, présentent du sang bleu ciel et les femmes n’osent pas parler ouvertement de leurs règles. Pour preuve les nombreux noms de code farfelus que l’on utilise pour y faire allusion. Elonë remet ainsi le corps féminin au centre des discussions féministes et égalitaires. Personne, homme ou femme, ne devrait avoir honte de son corps, de son fonctionnement ou de son allure.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.