Femina Logo

L'agence de publicité brésilienne Ogilvy et un organisme de lutte contre le cancer ont mis en place en novembre 2013 une campagne internationale afin que les enfants atteints de cette terrible maladie puissent assumer la perte de leurs cheveux. Ainsi on découvre des personnages de bandes dessinées ou de films d’animation, la tête rasée pour l’occasion. On retrouve donc Hello Kitty, Snoopy ou encore Garfield sans poils au dessus de leur crâne. C’est sous le slogan «Bald cartoons», soit les «cartoons chauves» en français, que le directeur artistique Rodrigo Fernandez souhaite redonner confiance aux jeunes à travers leur héros télévisuels: «(les enfants) doivent combattre les préjudices de leurs amis, de leurs camarade de classe et des personnes qu'ils croisent dans la rue. Ils commencent à être traités comme quelqu'un de spécial, dans le mauvais sens du terme. Les gens les évitent. Et leurs amis à l'école se moquent d'eux à cause du fait qu'ils sont chauves».

Un succès immédiat

La sortie de la campagne publicitaire à coïncidé avec la journée nationale des enfants atteints du cancer au Brésil. Ce succès fulgurant a engendré la réalisation d'un plus grand nombre d'illustartions pour redonner le sourire aux enfants malades. De plus, on peut dire que le but a été atteint, un garçon ayant vu la campagne de Rodrigo Fernandez affirme : «je pensais que si je ne prenais pas mon chapeau à l’école, les gens allaient rire, mais maintenant je ne ressens plus ça». Une réussite.

baldcartoons.com
1 / 12© DR
baldcartoons.com
2 / 12© DR
baldcartoons.com
3 / 12© DR
baldcartoons.com
4 / 12© DR
baldcartoons.com
5 / 12© DR
baldcartoons.com
6 / 12© DR
baldcartoons.com
7 / 12© DR
baldcartoons.com
8 / 12© DR
baldcartoons.com
9 / 12© DR
baldcartoons.com
10 / 12© DR
baldcartoons.com
11 / 12© DR
baldcartoons.com
12 / 12© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.