Femina Logo

«Une femme doit conserver une droiture morale, elle ne doit pas rire fort en public». Le discours du vice-premier ministre turc, Bulent Arinç, prononcé le 28 juillet dernier n’a pas plu à tout le monde. La déclaration a été faite dans la ville de Bursa, le jour de la fin du ramadan. Selon «The Guardian», la phrase a été dite alors que Bulent Arinç parlait de «corruption morale» en Turquie.

#kahkaha

En guise de protestation des femmes et des hommes se sont mobilisés sur les réseaux sociaux. Autour des hashtags #kahkaha (rire en français) et #direnkahkaha (rire de résistance) des centaines de personnes se sont prises en photo tout sourire. Elles les ont ensuite postés sur Twitter, Facebook ou encore Instagram. Si la majorité sont des anonymes, des personnalités ont également commenté les propos du vice-premier ministre. Le candidat de l’opposition, Ekmeleddin Ihsanoglu a par exemple écrit sur Twitter: «Nous avons vraiment besoin d'entendre le rire gai des femmes».

Twitter
1 / 7© DR
Twitter
2 / 7© DR
Twitter
3 / 7© DR
Twitter
4 / 7© DR
Antoine Peters - www.buymedesign.com
5 / 7© DR
Twitter
6 / 7© DR
Twitter
7 / 7© DR

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina