Femina Logo

«Pouvez-vous s’il vous plaît courir comme une fille? Et lancer comme une fille? Vous battre comme une fille?» Voici les trois questions qui ont été posées à des jeunes femmes, puis, dans un second temps, à des petites filles. La différence dans les réponses est simplement hallucinante! Alors que les plus âgées se dandinent ou font semblant de se battre en poussant de petits cris, les fillettes courent de toute leur force, lancent aussi loin qu’elles le peuvent.

Cette pub, qui répondrait à la campagne sexiste de Perrier, démontre que la féminité est perçue comme un synonyme de faiblesse, de fragilité, de niaiserie. «Faire les choses «comme une fille» est une expression péjorative, une insulte dans le langage courant», rappelle le site internet «Madmoizelle.com». On salue la démarche d’Always qui nous réveille toutes et tous et nous incite à réfléchir à l’utilisation de ces termes dans notre vie quotidienne.

L’âge clé: l’adolescence

«Les complexes apparaissent à l’adolescence et les expressions discriminantes, «comme une fille» par exemple, leur fait perdre toute confiance en elles», rappelle une jeune femme interrogée dans la vidéo. Et si jouer au football, parler ou nager comme une fille devenait enfin quelque chose d’extrêmement positif? Selon la marque de produits hygiéniques, il faudrait, pour cela, que le féminisme s’attaque à l’origine du problème: l’opinion que les femmes ont d’elles-mêmes.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina