Femina Logo

news people

Décès de Joan Rivers, l’animatrice américaine reine du politiquement incorrect

Célèbre pour son sens de l'humour et ses répliques acerbes, l'animatrice et humoriste l'était tout autant pour ses nombreuses opérations de chirurgie esthétique. «J'ai eu tant de chirurgie plastique que, quand je mourrai, ils donneront mon corps à Tupperware», se moquait-elle après plus de 700 interventions.

De son vraie nom Joan Alexandra Molinksy, cette fille d'immigrés russes fait ses débuts sur les planches et au cinéma («Once Upon a Coffee House» en 1965) avant de se tourner vers la télévision qui fera d'elle une star.

Remarquée à partir de 1965 en apparaissant dans le célèbre «Tonight Show», elle anime par la suite ses propres émissions, «That Show with Joan River», puis «The Late Show with Joan Rivers» à la fin des années 1980. Depuis 2010, elle taclait les stars hollywoodiennes, Kim Kardashian en tête, dans «Fashion Police» sur E!.

«Je ne fais pas de sport, si Dieu avait voulu que je me baisse, il aurait dû joncher le sol de diamants»

Parallèlement à sa carrière d'animatrice, elle a également continué à jouer notamment dans un épisode de «Nip/Tuck» ou dans «Iron Man 3», dans lequel elle interprétait son propre rôle. Si quelques-unes de ces citations les plus caustiques ont marqué l'histoire de la télévision, comme l'une des plus célèbres «Je ne fais pas de sport, si Dieu avait voulu que je me baisse, il aurait dû joncher le sol de diamants», Joan Rivers était également connue pour ses phrases polémiques. N'ayant pas peur du politiquement incorrecte, elle avait récemment déclaré que «les Palestiniens méritaient de mourir à Gaza».

Toujours aussi hyperactive à 81 ans, elle venait de tourner un épisode de 90 minutes de «Fashion Police» et avait prévu une tournée en Grande-Bretagne en octobre.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.