Femina Logo

Je suis actuellement mariée sans enfants et n’ai pas conclu de testament. Je souhaite que la totalité de mes biens reviennent à mon époux. Que dois-je faire?

Le droit suisse détermine qui sont vos héritiers légaux. En l’absence de descendant, et si vous ne laissez ni père ni mère ni descendant d’eux (frères et sœurs, demi-frères et sœurs, nièces et neveux, etc.) à votre décès, votre succession reviendra en totalité à votre époux. Dans ce cas, un testament n’est pas nécessaire pour que ce dernier hérite de tous vos biens. En revanche, si vos parents (ou l’un d’eux) sont encore en vie à votre décès, respectivement si ces derniers laissent des descendants, ils hériteront d’1/4 de vos biens et votre époux des 3/4. Cette répartition n’est toutefois pas intangible et il existe divers instruments qui permettront de satisfaire votre souhait. Ainsi, un contrat de mariage adapté, à signer avec votre époux, devrait lui assurer de recevoir la quasi-totalité de vos biens, même si vos père et mère (ou l’un d’eux) sont encore en vie à votre décès. Un testament instituant votre époux seul héritier se révélera suffisant pour priver vos frères et sœurs, demi-frères et sœurs, nièces et neveux, etc. si vos père et mère sont décédés avant vous.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina