Femina Logo

FEMINA Votre femme est-elle indispensable à votre épanouissement?
CHRISTIAN Oui! Avec le temps, Maria est devenue mon miroir et mon meilleur juge. Je peux me fier à son jugement, toujours bienveillant. Nous avons beaucoup de chance. On fait le même métier, sans jamais s’envier, en se réjouissant de nos succès respectifs. Nous sommes très complices.

Comment a évolué votre couple?
Un jeune couple se focalise sur lui-même. Aujourd’hui, après les enfants, les petits-enfants, les objectifs s’élargissent. Au début, nous étions chiens fous et toujours dans l’envie, portés par nos désirs, comme partir en week-end dans une ville que nous ne connaissions pas.

Vous continuez à vous réserver des moments en amoureux?
On en parle et on est toujours dans le projet, mais la réalisation est compliquée car nos agendas professionnels sont chargés.

Quelles sont les qualités qui vous épatent chez votre femme?
On se fait beaucoup rire! C’est le ciment de notre couple. Pourtant, il n’y a pas un seul jour où on ne s’engueule pas, et c’est très sain. Aucun non-dit ne s’accumule. Tout sort au fur et à mesure, mais sans jamais prononcer de mots blessants.

Etes-vous jaloux?
Je suis trop sûr de moi! Si un homme l’entreprend? J’ai confiance en elle. Elle est partie en Patagonie, seule, durant des semaines avec un copain photographe. Un de mes proches m’avait alors mis en garde. Mais ma confiance est totale. Je ne considère pas l’amour comme une propriété et je ne veux pas être un frein à ses ambitions. Je la veux libre et indépendante.

Quelles preuves d’amour lui donnez-vous au quotidien?
Je n’arrive pas avec des cadeaux tous les jours… En revanche, je suis très tactile. Je la caresse, je la complimente, je lui dis «je t’aime». Je lui achète tous ses vêtements: des dessous aux chaussures. Quand je l’ai rencontrée, j’ai pensé: «Comment une femme aussi belle peut-elle être aussi mal habillée?» Je l’ai éduquée à un style plus sophistiqué, plus BCBG.

Qu’aimez-vous particulièrement en elle?
Son énergie incroyable et sa façon de penser aux autres avant elle. C’est une femme et une mère extraordinaire!

Si elle est fâchée, avez-vous un petit truc pour la dérider?
L’humour, il n’y a rien de tel! Et nos enfants nous ressemblent, ils le manient avec brio.

Un beau souvenir...
Notre premier grand voyage en Russie, en février 1990. C’était le début de notre histoire, nous n’étions pas encore divorcés, ni l’un ni l’autre. Et on ne s’est plus quittés!

Etes-vous un couple en osmose?
Nous sommes très indépendants tous les deux. Nous avons besoin de moments sans l’autre. Et on ne s’appelle jamais par de petits surnoms. C’est infantilisant.

Qu’est-ce qui pourrait mettre votre couple en péril?
Rien! Je ne vois pas le mal qu’elle pourrait me faire. Qu’elle rencontre quelqu’un d’autre, peut-être…

Qu’aimeriez-vous améliorer chez elle?
Qu’elle se tempère! Son côté hyperactif est fatiguant et ça démarre dès 7 h du matin. Elle court... Elle doit gérer tant de choses.

FEMINA Qu’est-ce qui pourrait vous énerver chez votre mari?
MARIA Sa mauvaise foi! Il écoute mais il n’entend pas. Si je lui rappelle quelque chose, il réplique: «Mais non, tu ne me l’as pas dit!» Par chance, que des petits trucs sans importance, des bêtises.

Vous arrive-t-il de vous chamailler devant les enfants?
Des chamailleries disproportionnées à la rital. Sans jamais la moindre méchanceté et sans se faire de mal. Il n’y a aucun règlement de comptes. On riposte simplement de façon violente. Je pars au quart de tour. Ça fuse. La sauce monte très vite et ça redescend de la même manière. Nos joutes, c’est juste théâtral. On laisse déborder le trop-plein. Point.

En cas de dispute, qui fait le premier pas?
On ne se fait jamais la tête. Tout est oublié tout de suite. C’est terriblement stérile de bouder. Cela exige de l’autre qu’il cherche le rapprochement.

Si une femme lui tourne ostensiblement autour, que faites-vous?
Je ne viendrais pas m’interposer. Toutefois, si cela devenait lourd, je lui ferais comprendre d’aller voir ailleurs. Au début de notre relation, j’ai dû vivre ce genre de situation. Christian était barman au bar de l’Orangerie à Genève, un lieu assez BCBG. J’ai assisté à la drague insistante de l’une de ses clientes. J’ai demandé à Christian de la faire cesser. Rien n’y a fait. Je me suis donc approchée calmement de la jeune femme en question et d’une voix posée je lui ai dit: «Ou tu arrêtes ou je calme tes ardeurs en te versant ce sceau de glaçons sur la tête!» Elle a tout de suite cessé son manège.

Pourriez-vous lui pardonner une infidélité?
J’aurais certainement un coup de colère immense! Avec l’envie de lui casser la figure. Mais une fois ma colère retombée, que ferais-je? Il m’est impossible de me projeter. Le pardon induit le jugement et je n’aime pas le jugement. Il faudrait s’expliquer avec la promesse que cela ne se reproduise pas.

Qu’est-ce qui pourrait mettre en péril votre couple?
Les difficultés de la vie, comme la perte de notre premier enfant, auraient pu mettre en péril notre couple, mais Christian est l’homme de ma vie! Nous sommes tombés amoureux puis un attachement profond s’est greffé inéluctablement. Il est vrai que chacun peut avoir des tentations tout le temps. Pourtant, quand on aime, il n’y a pas de place pour l’incartade, le coup de canif au contrat.

La passion du début ne vous manque-t-elle pas?
La passion du début? C’est fatigant! J’apprécie la complicité qui s’installe, c’est plus calme. La passion est une flamme qui est faite pour se transformer. Christian et moi sommes très tactiles, on se fait constamment des papouilles. Nos enfants détestent, ils ont honte! Ils nous traitent d’adolescents attardés, de tarés. Mais au fond, cela les rassure. Beaucoup d’autres parents divorcent et nous, avec nos coups de gueule théâtraux, si proches de la vraie vie, et nos câlins au quotidien, ça fonctionne. Il n’y a pas d’artifice.

Qu’est-ce qui vous fascine chez Christian?
Christian est un être profondément gentil. Il s’émerveille et l’exprime: «Je suis encore amoureux de ma femme», dit-il souvent. Et je le ressens. Il est drôle. On rit beaucoup ensemble. Il m’apporte énormément. C’est un bon papa, même s’il est atypique.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E19: Vos questions sur la charge mentale

Ah, la charge mentale! Afin d'aborder ce vaste sujet épineux et délicat, nous vous avions proposé de nous envoyer toutes vos questions à ce propos. À l'aide d'une psychologue, nous vous apportons des éléments de réponse, dans cet épisode destiné à alléger la pression. Pour se rappeler que même si la lessive n'est pas faite et que nos cheveux sont hirsutes, tout-va-très-bien-se-passer!

Dans vos écouteurs

E18: Comment apprivoiser le silence

Vous aussi, vous avez du mal à supporter le silence? Dans notre société rapide et bruyante, on ne réalise pas toujours à quel point nous sommes entourés de bruit, d'un tumulte incessant qui, au fond, nous rassure. Dans cet épisode étonnant, une psychologue nous parle des nombreuses vertus du silence et nous offre quelques pistes pour le réintroduire dans nos vies. Car même s'il peut faire peur, il ne nous veut que du bien!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina