Femina Logo

«10 morts 5 blessé chez charlie hebdo, tôt ou tard vous deviez payé vos caricature #Cheh», «oh bordel charlie hebdo ahahah j’suis trop content», «Perso m’en fou de Charlie Hebdo bien fait pour eux». Voici quelques tristes exemples des tweets abominables que l’on peut trouver sur le réseau social suite à la fusillade au siège du magazine «Charlie Hebdo» qui a coûté la vie à 12 personnes (bilan provisoire) mercredi 7 janvier 2015. Charb, Cabu, Wolinski et Tignous, quatre célèbres dessinateurs, ont ainsi perdu la vie. Si le hashtag en soutien au magazine, #JeSuisCharlie, s’est très vite répandu sur la Toile, les messages assassins, remplis de haine, ont également déferlé.

Une distance qui protège

Sous couvert d’anonymat, on ose ainsi balancer des insanités, des paroles racistes, retweeter des phrases intolérables. «Internet favoriserait l’expression de l’agressivité parce qu’il permet une certaine quantité d’anonymat et parce qu’on n’y est pas exposé au langage corporel, qui permet de se rendre compte de la détresse de l’autre quand on l’agresse», explique Yann Leroux, psychanalyste et spécialiste de la société numérique, au journal «Le Temps».

Même s’il est fortement conseillé de «bloquer ou signaler» ces monstrueux tweets, le réseau social ne parviendra probablement pas à tous les censurer. «Twitter, Facebook et Google sont des sites en faveur de la liberté d’expression, explique l’avocat Florian Ducommun au site internet Largeur.com. En tant qu’hébergeurs et non éditeurs de contenus, ils représentent la neutralité d’internet et n’ont pas la volonté de s’immiscer dans le débat public.»

Toute la rédaction de Femina est en pensée avec ses confrères de Charlie Hebdo et leurs familles. Pour la liberté d’expression: #JeSuisCharlie.

DR
1 / 1© DR

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E29: Comment se motiver à faire du sport à la maison

Sautiller sur place, réaliser dix chiens tête en bas, soulever des packs d'eau pour renforcer nos bras... tant d'exercices sportifs qui ne nécessitent pas beaucoup de place! Par contre, lorsqu'on est seul chez nous, c'est la motivation qui risque de manquer... Pour nous encourager, trois pros nous aident à trouver le rythme sportif qui nous convient à domicile. 

Dans vos écouteurs

E28: Comment digérer les bouleversements actuels

Dans un format réinventé pour respecter les mesures de sécurité, on vous parle des façons d'accepter et de s'adapter à la nouvelle réalité que nous impose le Coronavirus. Comme un petit «pep talk» motivant, nous vous relayons les conseils rassurants d'un expert, pour rester indulgents envers soi-même, en cette période bien particulière. 

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina