Femina Logo

Casey Legler, ancienne nageuse française, a concouru aux Jeux Olympiques de 1996. Aujourd’hui, à 37 ans, elle est mannequin. Et elle défile et pose… en vêtements d’hommes.

Mais ce n’est pas une question de genre: «On m’a habillée avec des vêtements d’homme parce que ma carrure me permet de les porter. Biologiquement, je suis une femme» a-t-elle déclaré à la chaîne ABC Australia.

Choisie à la dernière minute pour remplacer un mannequin lors d’un photo shoot pour le magazine Muse, Casey Legler n’a pas manqué de se faire repérer par Ford, une agence new-yorkaise. L’ex-nageuse est devenue la première femme à être signée comme modèle masculin.

«Je peux aussi être torride en portant une robe»

Si aujourd’hui la vie lui sourit, Casey Legler est passée par une période difficile: après avoir annoncé sa préférence pour les femmes à son équipe féminine de natation, elle a été priée d’utiliser le vestiaire réservé aux personnes handicapées. L’incident lui aura suffi pour ranger son maillot de bain et quitter les bassins.

Pourtant, le top n’a aucun regret. Dans un article écrit de sa plume pour le Guardian, Casey annonce la couleur: «Si mon image et mon histoire peuvent encourager ne serait-ce qu’une personne de plus à se rendre compte qu’il y a une place pour elle dans ce monde, alors croyez moi je vais continuer sur ma voie».

Elle rejoint la liste des tops qui se démarquent, tout comme Lea T et Chantelle Winnie.

Découvrez Casey Legler et son message touchant dans une interview réalisée par le Time:

femme homme dans la rue noir blanc
1 / 3© Ford Models.
portrait noir blanc
2 / 3© Ford Models.
portrait noir blanc
3 / 3© Ford Models.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E7: Comment briser la routine, quand on a envie de tout quitter

Le psychologue Serge Pochon est notre invité dans ce 7e épisode, pour nous aider à nous poser les bonnes questions. Il nous rappelle que le plus important n'est pas le nombre de kilomètres parcourus pour fuir une situation qui nous pèse, mais notre état d'esprit.

Dans vos écouteurs

E6: Arrêter de manger nos émotions pour vivre plus sereinement

Dans ce 6e épisode du podcast «Tout va bien», le micro-nutritionniste Jean Joyeux nous explique d'où viennent nos fringales et nous aide à comprendre pourquoi nous nous jetons parfois sur le Nutella, après une journée stressante. Pour retrouver une approche plus sereine de l'alimentation et la libérer de l'emprise de notre cerveau!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.