Femina Logo

C’est un vieux serpent de mer qui rôde encore dans nos consciences: il faudrait trancher entre faire carrière et avoir des enfants. Un choix cornélien, sans grande surprise, surtout suggéré à la gente féminine qui, une fois monopolisée par la maternité, n’aurait plus assez d’énergie et de temps pour briller en open space. Mais une récente étude menée par la Réserve fédérale de Saint-Louis, aux Etats-Unis, pourrait remettre certaines pendules – retardataires – à l’heure.

L’idée forte de ces travaux? Les mamans et les papas de deux enfants au moins s’avéreraient plus efficaces au travail que les autres. La différence serait même très significative entre les personnes n’ayant aucun bambin et celles en ayant beaucoup. Pour parvenir à ces résultats évidemment très étonnants, les auteurs ont analysé les cas de 10'000 économistes universitaires, recoupant les données recueillies sur leur foyer et le nombre d’articles et de textes académiques publiés chaque année. Et là, pas de doute possible. «Les cycles de carrière décrits (...) suggèrent que les économistes avec deux enfants ou plus sont, en moyenne, plus productifs que leurs pairs avec un seul ou aucun enfant.»

Faire vaciller les préjugés

Si les arrêts dus à la grossesse et aux congés maternité coïncident souvent à des moments de moindre productivité chez les femmes, la carrière ne s’en trouverait finalement que très peu affectée sur la durée. Trop beau pour être vrai? On peut certes faire quelques objections à cette encourageante démonstration. En particulier sur la décision de ne s’intéresser qu’à une seule profession, suffisamment bien rémunérée, de surcroît, pour se payer les services d’une nounou. Mais l’étude, au moins, aura eu le mérite de faire vaciller les préjugés, alors que nombre de mères sont toujours discriminées au travail.

Getty
1 / 1© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.