Femina Logo

1. Combien lui donner

Si vous lui en donnez trop peu, cela peut générer une frustration, ou un sentiment d’exclusion si ses amis en ont plus que lui. S’il a «trop» d’argent, il n’acquiert pas le sens de la valeur des choses. Selon nos moyens, on s’inspire de ces jalons:
Entre 6 et 9 ans: 1 Sfr. mensuel par année d’âge de l’enfant (6 Sfr. à 6 ans).
Entre 10 et 13 ans: 2 Sfr. par année d’âge.
Dès 14 ans: 50 Sfr. par mois; plus s’il paie ses trajets et/ou ses repas.

2. Tout travail mérite salaire

En matière d’argent de poche, il y a deux façons de faire: soit vous ne demandez rien en contrepartie et vous décidez d’une somme hebdomadaire (pour les petits) ou mensuelle. Soit vous rétribuez l’enfant ou l’adolescent parce qu’il a rendu un service ponctuellement (jardinage, bricolage, entretien, courses, etc.). On peut aussi combiner les deux méthodes, en convenant d’une somme de base fixe.

3. Valoriser les efforts

Dans une fratrie, il y a forcément un enfant plus scolaire qu’un autre. Il n’est donc pas judicieux de récompenser les bonnes notes. On peut valoriser ses progrès dans une branche, ou liés à un comportement à la maison. En principe, on évite de le pénaliser en matière d’argent: on préfère une sanction en rapport avec la bêtise. Et encore, c’est personnel, l’important étant d’avoir une attitude cohérente et d’annoncer la couleur à l’avance.

4. Fixer des règles claires

Il convient de définir à quoi correspond la somme donnée, soit la part consacrée aux loisirs et la part dévolue à des frais fixes (repas, vêtements, transports). L’enfant doit savoir ce qu’il doit payer lui-même, afin qu’il apprenne à gérer son budget au long du mois. S’il est fauché après une semaine, il devra faire avec, et vous rester ferme. De votre côté, respectez votre parole si vous lui avez promis une rallonge.

5. C’est lui qui gère!

C’est vous qui fixez le cadre, mais il dépense son argent à sa guise: s’il choisit les jeans les plus chers, c’est son affaire! Il devra apprendre à renoncer à d’autres dépenses pour compenser. Vous pouvez en revanche fixer certains interdits au départ en fonction de vos valeurs.
Pour les petits: certains types de bonbons ou de jouets.
Pour les plus grands: l’alcool et les cigarettes. Mais, dans ces limites, c’est lui qui est maître à bord.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Dans vos écouteurs

E23: Comprendre notre microbiote intestinal pour mieux le soigner

S'il vous arrive de vous poser des questions sur votre digestion, cet épisode est fait pour vous. Le Professeur Gilbert Greub, Directeur de l'Institut de Microbiologie du CHUV, nous explique le fonctionnement du microbiote intestinal, corrige certaines de nos idées reçues et nous rassure sur de nombreux points. On en parle enfin, pour se sentir mieux (et éclairé) ensuite!

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina