Femina Logo

L’effondrement du bloc soviétique, DJ Bobo, le premier clonage, le Grunge, Monica Lewinsky, le sacre de la banane: Il s’en est passé des choses entre 1990 et 1999! Une décennie marquée par l’avènement d’Internet et le contour des lèvres surligné de brun foncé. Ces tendances s’invitent dans nos écrans, au musée et dans la mode.

La chaîne de télévision «Arte» a d’ailleurs consacré sa saga d’été à cette époque. Des nombrils à l’air, de la musique d’Oasis, des smileys: mélangez le tout, rajoutez de l’ecstasy, vous aurez un bon condensé de ces années. En images ci-dessous:

Embarquez en DeLorean pour un petit voyage dans «Femina» d’autrefois

«Dans ma famille, on aime bien les mots croisés et notre plaisir du dimanche, à mon papa et à moi, c’était de faire ensemble celui de 'Femina', qui prenait toute une page à l’époque, raconte Valérie, journaliste. Puis ajoute: le journal a reçu des avalanches de courrier quand il a été supprimé».

Et quid de la bande dessinée «les triplés»? Rappelez-vous, ces trois petites têtes blondes dessinées par Nicole Lambert. Nostalgie quand tu nous tiens. Sans oublier la rubrique de Dr Ruth, cette Américaine qui répondait toutes les semaines à des questions liées à la sexualité.

Par ailleurs, en feuilletant les archives, on (re)découvre des images d’un autre temps. Une époque pas si lointaine mais tellement désuète à certains égards. Aussi parlait-on encore de l’URSS, la minivague capillaire était au top tout comme le bronzage outrancier sans oublier les nombreuses publicités pour la cigarette. Il y a aussi les people. Vanessa Paradis au début de sa carrière, Demi Moore et Bruce Willis, le hit couple des 90s. Au rayon société, on rapportait des histoires sur ces gens qui changeaient de métiers, les enfants martyrs en Roumanie ou encore l’engouement pour le graffiti. Il y a tant à dire. Plongeons dans une édition. Celle de 1994.

Il y a 20 ans dans votre magazine

L’édition du 21 août 1994 parle de femmes qui aiment les femmes, du Kazakhstan, de la gym des pieds et de Winona Ryder. L’héroïne d’Edward aux mains d’argent est décrite comme la star de la génération X. Sachant que nous sommes à la «Z», un petit rappel s’impose. «Cette tribu regroupe les ‘post-ados’du moment, adultes fraîchement largués par le chômage, le sida et l’asphyxie des idéologies. Empêtrés entre le mépris des yuppies et le cynisme des grunges, sans enthousiasme pour pointer au ‘Mc Jobs’, ces petits boulots qui vous gagnent juste de quoi vivre, les X affrontent encore la maladie du siècle et ses implications féroces dans la carte du Tendre», écrit ainsi Cécile Lecoultre dans son article. So 90s!

Dans un autre registre, l’article «Femme aime femme», tire un constat plutôt tristounet des relations homosexuelles dans nos contrés. La journaliste Silvia Rapelli rapporte: «Marginalisées en Suisse comme ailleurs, les homosexuelles romandes (3% de la population environ) réagissent en se regroupant dans des centres qui leur offrent un espace où s’exprimer en toute liberté». 1994 sonne comme une année de début du siècle!

Du côté de la mode, Yves Saint Laurent et Christian Lacroix sont décrits comme les véritables artistes de la haute couture. Celle-ci était par ailleurs, selon l’article, moribonde.

Puis. Soudainement. En tournant les pages, une image d’un autre temps. D’il y a 20 ans. Body blanc, legging rouge, queue-de-cheval à la Dorothée et faux air de Davina. Bam: la gym des pieds version 1994, le tout avec exercices pratiques.

La sexologue américaine Ruth Westheimer, aka Dr Ruth a elle aussi marqué une génération de lecteurs. Chaque semaine, des cas tirés de sa pratique quotidienne étaient ainsi publiés dans le magazine. Parmi les quatre questions présentes dans cette édition, celle-ci est un bon exemple: «Mon mari a soulevé l’idée de changer de partenaire entre voisins. Je ne veux pas le faire, mais il semble obsédé par ce fantasme et ne parle de rien d’autre. Dois-je lui céder et pensez-vous que cela le guérira?». Et la dame répond en substance: «ne cédez pas»! Mythique.

En attendant le revival des années 2000, prenons le temps de méditer sur cette phrase de Coco Chanel: «La mode se démode, le style jamais». Ouf.

ELM
1 / 23© DR
ELM
2 / 23© DR
ELM
3 / 23© DR
ELM
4 / 23© DR
ELM
5 / 23© DR
ELM
6 / 23© DR
ELM
7 / 23© DR
ELM
8 / 23© DR
ELM
9 / 23© DR
ELM
10 / 23© DR
ELM
11 / 23© DR
ELM
12 / 23© DR
ELM
13 / 23© DR
ELM
14 / 23© DR
ELM
15 / 23© DR
ELM
16 / 23© DR
ELM
17 / 23© DR
ELM
18 / 23© DR
ELM
19 / 23© DR
ELM
20 / 23© DR
ELM
21 / 23© DR
ELM
22 / 23© DR
23 / 23

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.