Femina Logo

news people

Alain Delon rend hommage à Mireille Darc: «Elle était la femme de ma vie»

Mireille darc alain delon 1968

Alain et Mireille, en 1968, sur le tournage de «Jeff». Leur histoire d'amour a duré 15 ans.

© Getty

Brisé, mais soulagé: voilà ce que semble éprouver Alain Delon, lors de l'interview menée par Valérie Trierweiler. Au moment de se livrer à «Paris Match», à peine 24 heures se sont écoulées depuis la mort de celle qui a partagé sa vie pendant plus de 15 ans. L'acteur n'aurait pas pu retenir ses larmes.

«Je me dis qu’elle ne souffre plus. C’était un calvaire, cette souffrance. Ceux qui souffrent sont ceux qui restent. Ça me fait si mal! Elle méritait tellement de vivre… »

Il a tenu la main de celle qu'il nomme encore «la femme de sa vie» jusqu'au bout, jusqu'à la fin; avec l'accord du mari de Mireille Darc, Pascal Desprez, Alain a passé la nuit chez eux, la veille du décès.

Si leur histoire a pris fin il y a des années, mais les deux icônes françaises n'auraient jamais coupé le contact, préservant précieusement les beaux souvenirs qu'ils ont partagés.

«Elle était tout pour moi»

Il y a environ 35 ans, la célèbre actrice Romy Schneider, un ancien amour d'Alain, quittait ce monde. Le 28 août 2017, c'est Mireille qui, à 79 ans, s'éteignait pour aller briller ailleurs. Les femmes qu'il a aimées, une à une, s'en vont: «C'en est trop», conclut douloureusement Alain Delon. Ses paroles sont fortement imprégnées d'une immense nostalgie, au souvenir d'une époque où le bonheur était incommensurable:

«Elle était la femme de ma vie. Nous avons été si heureux ensemble, et heureux de tout… Nous avions tout, et elle était tout pour moi. Nous étions heureux d’être acteurs tous les deux et de jouer ensemble, mais si nous avions été coiffeurs, nous aurions connu le même bonheur pourvu que nous ayons été ensemble. Elle était ma moitié. On ne se posait pas de questions, on se complétait.»

Aujourd'hui, à 81 ans, Alain semble envisager le futur avec difficulté. Il parle déjà de rejoindre Mireille:

«Je n’aurai pas beaucoup d’années à vivre sans elle, pas trop d’années à souffrir. Elle, au moins, ne souffre plus. Elle repose. Sans elle, je peux partir moi aussi».

Une interview à lire absolument dans «Paris Match», des paroles qui relatent un amour icônique, passionné, si beau qu'il restera certainement immortel.


A lire aussi:
Carnet noir: décès de Mireille Darc à l'âge de 79 ans
Mireille Darc, bonjour tendresse

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.