Femina Logo

A la plage tout est permis ou presque. S’il n’est pas rare de voir des femmes bronzer seins nus, cela surprend toujours un peu, affaire de génération. Eh oui, elles commencent à être lointaines les années 1970.

Apparue en 1964 sur les plages de San Francisco, la pratique du topless faisait cependant déjà des vagues. Mais, même si pour nous le geste a perdu en symbolique, reste que nous en redevenons de plus en plus adeptes, quel que soit l’âge ! Et le motif le plus souvent invoqué est l’harmonie du bronzage.

Sans être féministe pour autant, on peut préférer poser le haut. Mais attention, assurez-vous que vous êtes bien au bon endroit. En effet, dans la capitale française, même s’il y a la chaleur estivale et Paris-Plage, il n’est pas question de dévoiler certaines parties. Votre poitrine doit rester cachée sinon vous pourriez vous voir décerner une amende (de 45.60 CHF à 4.504 CHF) pour racolage passif, selon le site français RTL. On ne bronze pas comme on veut sur les bords de la Seine. A Genève par exemple, « il est interdit de se baigner (…) sans être vêtu d’un costume ou caleçon de bain approprié à chaque sexe », selon le règlement sur les bains publics de l’Etat de Genève. Tout est dit.

Mais pour celles qui restent couvertes, sachez que les hommes raffolent de nos (petites) marques de bronzage sur les seins.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina