Femina Logo

Avec son livre «Rebondir, réussir votre transition professionnelle», la psychologue Marion Aufseesser livre des clés pour mettre toutes les chances de son côté. Notre coaching en 5 étapes.

1. Transformer ses pensées négatives en pensées positives

Pour débusquer un nouveau job et affronter les difficultés, il faut être au top. Or, la clé réside dans la confiance en soi et l’esprit positif. S’ils font défaut, même avec un dossier béton, difficile de se faire embaucher. Le danger réside dans la confusion entre ce que l’on pense de soi et la réalité. Souvent, les «PANnes, les pensées automatiques négatives» sont contraires à la réalité et ne font que gonfler les problèmes. Quand on perd son emploi, on se sent nul. Pour inverser la tendance, on ressasse des «Peps» (pensées espérées positives) «Je progresse, j’ai les compétences…»

Exercice Quand vous décelez une «PANne», notez ce que vous ressentez. Relativisez et remémorez-vous une situation où vous avez relevé le défi. Enfilez vos «lunettes de vie en rose» pour que vos PANnes deviennent des Peps.

2. Adopter une attitude positive: les cercles vertueux

Pour avancer, on focalise sur le présent, on met l’accent sur ce qui va bien dans sa vie. On utilise ses forces pour construire. Dans un deuxième temps, on résoudra ce qui va moins bien. Le succès amène le succès. Quand on a confiance en soi, un cercle vertueux de causes à effet se met en place, qui va améliorer la situation.

Exercice Prendre du recul pour casser le cercle vicieux d’enchaînements de facteurs négatifs. On dit stop à la mauvaise fortune, en sortant du: «Pourquoi cela ne va pas» pour s’inscrire dans le «Comment changer pour avancer?».Observer les autres confrontés à de pires situations peut aider à redimensionner ses propres soucis.

3. Augmenter son capital résilience

Impossible de tout contrôler dans son existence, alors lâchez prise! Evitez de mouliner des semaines sur les raisons de votre licenciement. Même si le motif est injuste, évitez d’en faire une obsession. Si on reste figé dans la colère, la tristesse ou la peur… difficile de rebondir.

Exercice Selon le diagramme de Kübler-Ross, déterminer votre stade d’acceptation: déni, choc, colère, peur, négociation, tristesse, ou dépression (dans le diagramme cité, on touche alors le fond de la courbe). Ensuite on remonte, tel un yo-yo, et on rejoue sa vie vers l’acceptation, l’expérimentation (essais-erreurs), la transformation de sa pensée, les projets… Imaginez votre nouvelle vie professionnelle. Quitte à changer, autant transformer l’essai en opportunité.

4. Troquer ses mauvaises habitudes contre des bonnes

Comme pour les résolutions de la nouvelle année, on évite de se fixer des objectifs impossibles, par exemple perdre 10 kg en 2 mois. Car si on échoue, on se déprécie davantage. On commence par un mini-changement, étape par étape, mais réaliste.

Exercice Fixez-vous des objectifs «SMART» (Spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes, tenus dans le temps). Pour une recherche d’emploi, déterminer sa feuille de route pour la semaine, le mois, puis les six mois suivant. Ou si je dois élargir mon réseau, vu que je suis timide, je vais demander à un mentor de m’accompagner aux afterworks. On profite aussi des fêtes de fin d’année pour soigner son réseau en envoyant des cartes de vœux à ceux qu’on aurait perdu de vue. Evitez cependant de les contacter seulement par pur intérêt!

5. Déterminer ses points forts

Dans la culture helvétique, on n’aime pas se vanter. Mais il faut apprendre à parler de soi avec réalisme. Quand on se retrouve sur le marché, on évite à tout prix de tomber dans la fausse modestie. La personne qui offre ses services doit inspirer confiance au recruteur.

Exercice Dresser un «questionnaire à 360°» en demandant à ses ex-collègues ou amis bienveillants d’énumérer nos forces et nos lacunes. Et surtout, écrivez comme une pièce de théâtre le scénario de votre entretien. Tout ne se déroule jamais comme on l’a prévu. Mais on ne peut improviser une pièce qu’une fois qu’on l’a répétée. Un entretien imaginaire nous prépare et permet d’éviter l’hyperstress qui fait perdre tous ses moyens.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E25: Vieillir en aimant son corps

Comment accepter les signes du temps qui ancrent sur notre peau chacun de nos rires, chacune de nos peines et les grands bouleversements de notre vie? Dans cet épisode, une psychologue nous aide à faire preuve de bienveillance envers nous-mêmes et à comprendre les changements qui accompagnent le passage des années. Pour s'accepter et s'aimer tels que nous sommes!

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Dans vos écouteurs

E24: Oser dire "non" sans culpabiliser

Si vous êtes du genre à accepter toutes les sorties, à prêter main forte dès que vous en avez l'occasion et à éviter l'articulation d'un simple «non», cet épisode est fait pour vous. Une psychologue nous explique comment établir des limites (au travail ou en privé), clarifier nos propres besoins et créer le parfait équilibre entre le «oui» généreux et le «non» libérateur. Car ce petit mot délicat peut parfois s'avérer essentiel. 

Vidéos

Notre Mission

Un concentré de coups de cœur, d'actualités féminines et d'idées inspirantes pour accompagner et informer les Romandes au quotidien.

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina