Femina Logo

santé

Un nouveau médicament anti-cancer testé à Lyon en partenariat avec le Japon

"C'est la première fois qu'on administre ce médicament à l'homme: c'est une nouvelle classe d'anticorps dirigés contre une protéine qui s'appelle Frizzled-10", a expliqué le professeur Jean-Yves Blay, du centre Léon-Bérard à Lyon et du Centre national de référence pour les sarcomes. "C'est une protéine qui est exprimée spécifiquement à la surface des cellules de tumeurs qui s'appellent les synovialo-sarcomes", tumeurs rares qui touchent entre 100 et 150 patients par an en France, a précisé celui qui préside également l'Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer (EORTC).

Le principe du traitement, essayé depuis quelques jours sur deux premiers patients à Lyon, est celui d'une "radiothérapie localisée" : la protéine, administrée par injection, couplée à une particule radioactive pour l'activer, est censée se fixer dans la tumeur et la détruire. Le seul traitement curatif existant actuellement pour ce cancer est la chirurgie.

Des tests menés sur des animaux à l'université de Tokyo ont montré que "l'anticorps tout seul ne marche pas. Mais quand on le charge avec une particule radioactive, la tumeur disparaît", a détaillé le professeur Blay. Le traitement doit ensuite être administré à une vingtaine de patients à travers la France, au Centre Léon-Bérard mais aussi à Villejuif (institut Gustave Roussy) et à Bordeaux (institut Bergonié). Les premiers résultats sont attendus fin 2012.

L'intérêt de cet essai, a insisté le professeur Blay, est également son possible élargissement, en cas de succès, à d'autres formes de cancers, plus répandus. "On s'occupe des tumeurs rares, pas seulement par curiosité scientifique : ce sont de très bon modèles pour l'étude des tumeurs fréquentes. Les concepts qu'on a réussi à développer sur les tumeurs rares ont toujours servi efficacement sur les tumeurs fréquentes", a-t-il rappelé, soulignant que d'autres cancers, comme celui du colon, du col de l'utérus ou de l'oesophage, expriment, eux aussi, cette protéine.

Le médicament a été conçu à partir des études du professeur japonais Yusuke Nakamura, de l'université de Tokyo, et mis au point par la société japonaise OncoTherapy Science, qui a ouvert à cette occasion sa filiale française à Lyon. Ils se sont orientés vers des essais en France faute d'intérêt des autorités sanitaires japonaises, selon le professeur Blay.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina