Femina Logo

C'est un mythe abondamment repris par les contes de fée et les histoires de loups-garous, qui a même reçu l'aval de 80% des infirmières et 64% des médecins interrogés par des chercheurs de l'Université de Laval. En effet, une majorité de ces professionnels de santé sont convaincus que le cycle lunaire a des effets sur la santé mentale des patients.

Il y aurait davantage d'accouchements les nuits de pleinelune, plus de suicides, d'homicides, de comportements étranges, d'admissions en hôpitaux psychiatriques et d'appels d'urgence. Mais dans leur étude parue dans la revue General Hospital Psychiatry, des chercheurs sont arrivés à la conclusion qu'il n'y avait pas de lien entre les cycles de la lune et les troubles psychologiques. Ils ont pour cela passé en revue 771 personnes ayant fait un séjour aux urgences entre 2005 et 2008, au motif de douleurs abdominales inexplicables. Une part importante de ces patients souffrait de crises d'angoisse, de troubles de l'humeur et de pensées suicidaires.

Après avoir épluché le calendrier lunaire, les chercheurs ne trouvèrent pas de lien entre ces incidents psychologiques et les phases de l'astre, avec une seule exception: les épisodes d'angoisse étaient moins fréquents (à 32%) pendant le dernier quartier du cycle de la lune. Ces résultats sont importants, selon les chercheurs, et devraient aider les professionnels de santé à abandonner certaines idées préconçues, a noté Geneviève Belleville, la chercheuse en charge de l'étude.

Et de conclure: "Sinon, cette mauvaise perception pourrait, d'un côté, affecter leur jugement pendant la phase de pleine lune. Ou d'un autre côté, les rendre moins attentifs aux problèmes psychologiques qui se manifestent le reste du mois", en une énième illustration de l'effet placebo.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.