Femina Logo

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. La forme aussi: selon une étude de la Northwestern University (Etats-Unis), les personnes qui s’exposent aux premiers rayons du soleil auraient un indice de masse corporelle plus faible que les lève-tard. A l’inverse, priver son organisme de la lumière matinale peut dérégler l’horloge interne et le métabolisme, et favoriser la prise de poids, estiment les chercheurs.

Le soleil régule 20% du poids corporel

«La lumière est un signal biologique puissant et le moment approprié, l'intensité et la durée d'exposition peut représenter un facteur de risque potentiellement modifiables pour la prévention et le traitement de l'obésité dans les sociétés modernes», estime le Docteur Phyllis C. Zee, co-auteur de ces travaux dont les résultats ont été publiés dans la revue spécialisée PLos One. Ainsi, la lumière naturelle entre 8 heures et midi aurait la capacité de réguler 20% du poids corporel.

Mieux: «ce facteur est indépendant du niveau d'activité physique, de l'apport calorique, de la durée du sommeil ou encore de l'âge de l'individu», explique Kathryn Reid, professeur agrégé de neurologie et co-auteur de l'étude. Toutefois, pour le Docteur Phyllis C. Zee, «d’autres études sont nécessaires pour comprendre la relation et les mécanismes reliant le calendrier de lumière et le contrôle de poids.»

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E41: Les pouvoirs de l'écriture et comment se lancer

Dans vos écouteurs

E40: Comprendre et pratiquer l'autohypnose

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina