Femina Logo

C’est la bande-annonce la plus regardée cette année. Le film sortira le 14 février prochain. Il s’agit du phénomène «50 nuances de Grey». Soit la trilogie écrite par E.L. James et publiée en 2012. La recette de ce succès: de l’érotisme fleur bleue mêlé à des pratiques sadomasochistes. Rien de vraiment neuf. Et pourtant. Les codes changent et évoluent. Ainsi, en 2014 les Américains osent la télé-réalité pornographique, les internautes se délectent de photographies de nourriture tendancieuse, les starlettes se permettent tout, et, en même temps, nous sommes encouragés à prendre notre temps lorsque nous faisons l’amour. De quoi se perdre! Explications.

Le «food porn»

«Le food porn, c’est cette activité compulsive qui consiste à poster sur les réseaux sociaux la photo de ce qu’on s’apprête à manger», écrit il y a plus d’une année notre confrère Julien Pidoux. Depuis, le phénomène s’est accentué. Le Web 2.0 regorge de références liées au «food porn», notamment ce tumblr dédié aux gâteaux baveux et autres aliments dégoulinants. L’érotisme y est, certes, suggestif mais il est perceptible malgré tout. A cet égard, la journaliste Anne Laffeter écrit dans le numéro spécial sexe 2014 des «Inrockuptibles»: «Le food porn n’a rien à voir avec un fist au concombre ou un cunnilingus Nutella. Contrairement au porno avec des aliments, le food porn est plus mental mais, tout comme le sexe, provoque envie, honte, excitation, frustration et, en cas de consommation, une satisfaction parfois orgasmique». Bon appétit.

La chirurgie intime

Nymphoplastie, labiaplastie et labioplastie. Ces opérations consistent à réduire la taille des petites et des grandes lèvres. Selon la journaliste Carole Boinet des «Inrockuptibles»: «Les chirurgiens sont formels: la demande est croissance». A en croire les témoignages laissés sur des forums féminins, cette partie de notre intimité peut se révéler disgracieuse. A l’instar de cette jeune femme de quinze ans qui écrit: «Je ne veux pas que ce problème me gâche mon adolescence et cet été, j'aimerais tellement pouvoir me baigner sans complexe». Dans la gamme des opérations proposées, il existe également: le rajeunissement de la vulve et le grossissement de la verge.

Le Slow Sex

Nous vous en parlions récemment, le Slow Sex (en français: le sexe lent) prône la lenteur dans les ébats érotiques. Mais aussi la pleine conscience durant l’acte. Il est ainsi recommandé d’être disponible ainsi que de faire fi de toutes distractions. Et cela, car: «Il faut, en moyenne, 20 minutes aux femmes pour atteindre leur pic d’excitation, contre 10 pour les hommes», rappelle Carl Honoré, cité par «L’Express Styles».

Le poil en vadrouille

Décrié par beaucoup, le poil a montré le bout de son bulbe cette année. Buzz. Revendication. Retour à la nature. Les raisons sont diverses. Aussi, l’aspect érotique n’y serait pas pour rien. Des hommes avouent trouver cela sexy. L’odeur provoquerait ainsi une certaine excitation.

La démocratisation du porno

Sujet tabou il y a quelques années, le X s’est popularisé. De plus en plus de femmes avouent en regarder occasionnellement. Mais pas seulement. Selon la sexologue Nathalie Giraud, cité par «Marie-Claire» dans son édition du mois de juillet: «Cette démocratisation a produit un effet libérateur. Cela donne l'autorisation implicite aux femmes d’être plus en phase avec leurs envies, leur palette de sensations, leur ‘deep core desires’, leurs avidités de jouissance brute».

Les codes du hard se glissent également dans la culture populaire. Ainsi, une nouvelle télé-réalité porno du nom de «The Sex Factor» verra le jour cet automne sur Internet. 16 candidats se disputeront le titre de nouvelle star du X de l’année.

De son côté, le rappeur français Joey Starr utilise les références du site pornographique «Jacquie et Michel» pour annoncer son prochain single. Il crée ainsi le buzz sur les réseaux sociaux avec sa vidéo.

L’exhibition des stars

La tendance n’est pas nouvelle. Certes. Ce qui est nouveaux c’est l’usage intempestif des réseaux sociaux pour illustrer ses frasques. Il y a, par exemple, Miley Cirus qui mime une masturbation dans son clip «Adore you». Par ailleurs visionné plus de 80 millions de fois sur YouTube. L’ancienne star Disney n’hésite pas non plus à se prendre en photo munie d’un sex-toy dans un avion en mars dernier. Puis, poste le cliché sur son compte Twitter.

Dans un autre registre, deux couvertures du magazine «Lui» - relancé par Frédéric Beigbeder en septembre 2013 - ont fait couler beaucoup d’encre. Les super mannequins Gisele Bündchen et Kate Moss y posent nus. La chanteuse Rihanna s’est, elle aussi, prêtée au jeu.

DR
1 / 8© DR
American Apparel
2 / 8© DR
Twitter
3 / 8© DR
Twitter
4 / 8© DR
Twitter
5 / 8© DR
DR
6 / 8© DR
DR
7 / 8© DR
Twitter
8 / 8© DR

Podcasts

Dans vos écouteurs

E10: Devenir plus optimiste pour vaincre les pensées négatives

Un train annulé, une dispute, une gaffe (monumentale) en pleine réunion: il n'est pas toujours facile d'éviter que les imprévus du quotidien ne gâchent notre journée. Pourtant, il est totalement possible de choisir tous les matins d'être de bonne humeur et ainsi mieux rebondir face aux obstacles de la vie. La psychologue Brigitte Favre nous aide à reprendre le contrôle, pour remplacer les soupirs par les fous rires.

Dans vos écouteurs

E9: Apprendre à se ressourcer pour éviter l'épuisement

Dans le rythme effréné que nous impose l'année 2019, il est de plus en plus facile de s'oublier... De la méditation à la culpabilité, en passant par le courage de dire «non», cet épisode aborde les obstacles mentaux au repos, ainsi que des manières de ralentir le rythme, le temps de reprendre pied et de respirer un bon coup.

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.