Femina Logo

«Etudiante, j’ai fait une interruption volontaire de grossesse il y a quelques mois. Depuis lors, je n’ai plus du tout envie de faire l’amour avec mon partenaire et suis inquiète pour l’avenir de notre couple.»
Maud, 25 ans

Votre grossesse résultait-elle d’un échec de contraception, d’un oubli ou d’une négligence? Aucune méthode contraceptive n’est sûre à 100% ni dénuée d’effets secondaires! Aviez-vous discuté avec votre partenaire du risque de survenue d’une grossesse? Se sentait-il concerné ou vous a-t-il laissé gérer cela toute seule? Car si vous lui en voulez d’avoir ignoré cet aspect de votre sexualité et de vous en avoir confié l’entière responsabilité, vous pouvez avoir une bonne raison de ne plus avoir envie de lui…

Je ne sais pas comment vous avez pris votre décision, ni si vous l’avez partagée avec quelqu’un d’autre. Votre ami était-il prêt à accueillir cet enfant ou étiez-vous d’accord pour y renoncer tous les deux?

Il est toujours difficile pour une femme de faire le choix d’un avortement. Même les plus convaincues ont des moments de doutes, et j’en ai vu qui changeaient d’idée et hésitaient jusqu’au dernier moment… Aucune femme ne peut escamoter l’ambivalence qui l’habite face à la perspective de devenir mère. Tomber enceinte rassure sur son potentiel de fertilité; pratiquer un avortement éveille la crainte d’être ensuite stérile ou de ne jamais retrouver d’autre occasion d’avoir un enfant.

Celles qui prennent rapidement une décision peuvent bénéficier d’une interruption médicamenteuse. Dans le cas d’une intervention chirurgicale, certains risques existent et tout médecin les craint: une complication lors de la dilatation forcée du col ou la perforation de l’utérus lors du curetage et de l’aspiration. Cela même si les progrès de la médecine et la bienheureuse légalisation de l’IVG ont enfin permis de ne plus mettre en danger la vie des femmes comme au temps des «faiseuses d’anges».

Un bouleversement

Cependant, encore de nos jours, la morale et la religion culpabilisent les femmes qui disent non à une grossesse. Comment votre entourage a-t-il réagi à votre situation? Etait-il d’accord avec votre décision? Avez-vous été accompagnée, entourée et soutenue? Ou avez-vous gardé le secret pour vous, n’osant en parler avec personne, que ce soit votre mère, une sœur ou une amie proche? J’espère que vous avez eu, au moins, l’occasion de discuter avec un professionnel de la santé comme un médecin, un psy ou une conseillère en planning familial.

Mais si votre libido s’est éteinte après cet événement marquant, c’est qu’il vous a touchée et bouleversée émotionnellement. Je vous recommande d’aller consulter quelqu’un pour parler de ce qui vous reste sur le cœur, vous aider à faire le deuil de cet enfant potentiel et vous libérer de ces regrets ou remords qui empoisonnent votre vie et perturbent votre intimité. Je vous suggère de proposer à votre ami de vous accompagner si vous sentez que votre couple est remis en question ou en danger. Ne serait-ce que pour décider ensemble de la méthode contraceptive à adopter désormais, afin d’éviter de vous retrouver dans la même situation ou de devoir pratiquer l’abstinence qui reste certes le moyen le plus efficace.

Podcasts

Dans vos écouteurs

E13: Se libérer des tensions physiques dues au stress

Une mâchoire serrée, le ventre retourné, un nœud derrière l'omoplate... les périodes chargées sont souvent celles des petits maux agaçants. Afin de comprendre et de mieux gérer ces tensions physiques, nous accueillons Sarah Bezençon, psychologue de la santé. De sa voix apaisante, elle nous rappelle que ces petites douleurs du quotidien sont en réalité des messages que tente de nous faire parvenir notre corps, et qu'elles peuvent être chassées grâce à des techniques toutes simples.

Dans vos écouteurs

E12: Prendre soin de son couple quand on a des enfants

Dans ce 12e épisode destiné aux parents et aux futurs parents, la thérapeute de couple Anne-Dominique Spertini nous donne des clés et des conseils, destinés à concilier le rôle de «maman» ou de «papa» avec le rôle de conjoint. Rassurante et sincère, elle évoque l'importance de la communication (verbale et physique), la sexualité, la culpabilité, la fatigue et le manque de temps libre. Pour se rappeler qu'on ne peut faire davantage que de son mieux (et que la perfection n'existe pas!).

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.