Femina Logo

santé

Quelles sont les réelles raisons derrière de l'absence d'orgasme?

Femme orgasme 0
© DR

Question: Quelles sont les réelles raisons derrière l’absence d’orgasme?

Ceci est une question que se posent beaucoup de femmes et c’est une des raisons principales qui les pousse à consulter une sexologue.

Je tiens tout d’abord à préciser la fameuse question: «clitoridienne ou vaginale»? L’organe du plaisir féminin est incontestablement le clitoris qui est la copie exacte du pénis en miniature. Hypersensible à différentes sortes de stimulation (manuelle, orale, frottements, effleurements, massages) et facile d’accès car situé à l’extérieur du corps, il est la source la plus naturelle du plaisir féminin. On peut donc considérer que 100% des femmes sont clitoridiennes, à l’exception de celles qui n’ont jamais osé explorer cette zone de leur anatomie pour différentes raisons personnelles. Quant au fameux orgasme vaginal, qui est celui qui intéresse principalement les hommes qui rêvent tous de faire jouir leur femme avec leur sexe et sans aucun autre subterfuge, seules 30% des femmes y accèdent selon les études statistiques de population effectuées dans le monde entier. Ce qui veut dire que la majorité des femmes, soit 2 sur 3 ne connaissent pas le plaisir vaginal. Alors qu’il n’existe aucune statistique sur l’absence d’orgasme chez l’homme, sujet beaucoup plus rare et encore tabou, même en sexologie!

Alors, quelles sont les raisons de l’absence d’orgasme? Multiples et variées comme je vais tenter de vous l’expliquer:

  • L’inexpérience sexuelle, le manque d’intérêt pour la chose, le plus souvent dû à une éducation familiale et/ou religieuse répressive quant à la sexualité qui va inhiber le développement psychosexuel pendant l’enfance puis l’adolescence. La méconnaissance de son propre corps, de ses zones érogènes et de sa zone génitale, la peur de s’explorer, l’absence de curiosité, la crainte de partir à l’aventure de la découverte de son corps, en résumé l’ignorance vont induire l’absence d’orgasme.
  • Le refoulement des fantasmes sexuels, le sexe considéré comme un tabou infranchissable, l’évitement de tout ce qui est érotique sur le plan imaginaire ou de la pensée, va aussi empêcher l’accès à l’orgasme. Ce d’autant plus que notre imaginaire érotique entretient et alimente le désir puis augmente l’excitation sexuelle qui sont les préliminaires et stimuli indispensables pour parvenir à l’apogée de la jouissance ultime qu’est l’orgasme.
  • La peur de se livrer, de se dévoiler dans son intimité, de s’abandonner, la peur des sentiments amoureux et de l’engagement affectif vont aussi pouvoir inhiber l’orgasme. Comme le manque de confiance en soi, le manque d’estime pour soi, le manque d’amour pour soi qui empêchent de se laisser aller et de se révéler tel qu’on est au plus profond de soi. Et l’orgasme partagé avec l’autre est une forme de don de soi total et une marque de confiance absolue.
  • Les crispations musculaires, les tensions physiques, le fait de se sentir contractée et de ne pas être capable de se détendre, le manque de fluidité et de naturel pendant l’amour, l’obsession furieuse de parvenir à jouir sont aussi des puissants inhibiteurs de l’orgasme.
  • La préoccupation de donner du plaisir en l’autre en priorité, le souci de plaire, de toujours paraître sous son meilleur jour, la crainte de grimacer, crier, perdre connaissance, devenir incontinente, d’avoir l’air «moche» empêchent l’accès à la jouissance. Se recentrer sur ses propres envies, sur les sensations physiques plaisantes et agréables, sur la montée de sa propre excitation, être attentive à soi, à ses propres perceptions favorise l’arrivée de l’orgasme beaucoup plus sûrement que de rester centrée uniquement sur le plaisir de l’autre.
  • Le manque de confiance en l’autre, les tensions conjugales, les conflits de couple, la colère refoulée ou exprimée, les désaccords importants sur différents sujets, toute infidélité ou autre trahison, le sentiment d’être délaissée, négligée, abandonnée, mal traitée, abusée sont aussi des puissants inhibiteurs de l’orgasme.

Comme vous le voyez, l’absence d’orgasme cache de multiples et diverses raisons qui souvent se conjuguent entre elles. Cela peut être une problématique simple ou complexe, différente selon chacun ou chacune, qui peut bénéficier d’une consultation sexologique qui permettra de dénouer l’écheveau entremêlé, d’y voir plus clair dans les raisons impliquées puis de chercher la meilleure approche thérapeutique.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous aux newsletters.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview d'été avec Juliane et Ellen

Avant la petite pause estivale du podcast, nous voulions vous remercier pour votre écoute et votre présence, toujours plus nombreuse! Dans cet épisode spécial, chacune d'entre nous interviewe l'autre quant à ses meilleurs souvenirs et anecdotes d'été... pour vous mettre dans l'ambiance des vacances.

Dans vos écouteurs

E37: Mieux comprendre et gérer l'hypochondrie

S'il vous arrive d'angoisser à l'idée d'avoir contracté une maladie, avant de réaliser que vous vous êtes inquiétés pour rien, cet épisode est pour vous! Une psychologue nous parle de l'hypochondrie, de ses possibles causes, et nous propose des exercices destinés à l'enrayer, à raisonner notre cerveau inquiet et à interrompre les cycles de pensée anxieux. 

Avec le soutien du Groupe Mutuel

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina