Femina Logo

Comme la majorité des Français cette année, vous vous êtes décidée à pratiquer davantage de sport ? Même si, pour l’instant, vous êtes gonflée à bloc, votre bonne résolution pourrait ne pas tenir… à cause d’une protéine. Que l'on se rassure, ce n’est donc pas entièrement de votre faute si vous n’arrivez pas à aligner plus de 10 longueurs à la piscine ou à courir 30 minutes d'affilée.

La faute à un manque de protéines

Des scientifiques français sont arrivés à la conclusion qu’une protéine du cerveau, le récepteur CB1, serait responsable de la non-motivation de certaines face au sport. «L’incapacité à ressentir du plaisir lors de l’activité physique, souvent citée comme une cause de non-adhésion partielle ou totale à un programme d’exercice physique, indique que la biologie du système nerveux est bel et bien en jeu», précise le professeur Francis Choualoff.

Les scientifiques avaient déjà démontré que le récepteur CB1 jouait un rôle crucial dans la motivation à consommer et dans les problématiques d'addiction. Jusqu’à ce jour, on ignorait pourtant son rôle de stimulant dans la pratique sportive, note l’étude parue dans la revue «Biological Psychiatry». L’absence de cette protéine diminue de 20 à 30% les performances réalisées lors d’exercices physiques.

Podcasts

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Recevez les dernières news de Femina, les conseils et bons plans de la Rédaction.