Femina Logo

santé

Moins de 30% des séropositifs américains maîtrisent leur infection

Le faible pourcentage des séropositifs contrôlant leur infection aux Etats-Unis s'explique par le fait qu'un sur cinq n'est pas conscient d'être porteur de l'infection, surtout chez les hommes homosexuels notamment noirs, pointe un rapport des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Et parmi les séropositifs au courant de leur infection, seuls 51% sont traités et suivis médicalement, précisent les auteurs de ce rapport.

"Bien que nous sachions que la suppression de la charge virale peut être obtenue avec un traitement antirétroviral adéquat, les données révélées par cette étude mettent en lumière les défis auxquels notre pays est confronté pour s'assurer que les séropositifs américains bénéficient des soins dont ils ont besoin pour contenir le virus", souligne le Dr Thomas Frieden, directeur des CDC (Centers for Disease Control and Prevention).

"En améliorant le dépistage et les services de soins nous pouvons aider les personnes vivant avec le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) à vivre mieux et plus longtemps tout en réduisant fortement la propagation du virus", ajoute-t-il. "Il ne s'agit pas seulement de responsabilité individuelle mais aussi des familles, des partenaires, des communautés et des services de soins médicaux", poursuit le D. Frieden, jugeant lors d'une conférence de presse téléphonique qu'il y a "un nouvel espoir" de faire reculer l'infection.

Parmi les séropositifs suivant un traitement antirétroviral, 77% ont pu ainsi supprimer leur charge virale, c'est-à-dire compter moins de 200 copies du VIH par millilitre de sang, précise le rapport des CDC dont la publication coïncide avec la Journée Mondiale du Sida le 1er décembre. Un traitement efficace pour contrôler l'infection du VIH est non seulement bénéfique pour préserver la santé des séropositifs mais joue aussi un rôle préventif important.

Les résultats d'une récente étude menée avec des couples hétérosexuels par les Instituts nationaux américains de la santé (NIH) montrent que commencer tôt une thérapie antirétrovirale - quand le système immunitaire est encore vigoureux - combinée à des comportements sexuels moins risqués, peut réduire le risque de transmission de 96% environ, rappellent les CDC. "Combler le fossé en matière de dépistage mais aussi d'accès aux soins et traitements sera crucial pour freiner l'épidémie d'infection avec le VIH et le Sida aux Etats-Unis", insiste le Dr Jonathan Mermin, directeur du service de prévention du VIH/Sida aux CDC. Environ 50 000 nouvelles infections par an ont été constatées de 2006 à 2009 aux Etats-Unis et quelque 16 000 Américains sont décédés annuellement durant cette période, indiquent les CDC.

Les hommes homosexuels, population la plus durement touchée par l'infection aux Etats-Unis, surtout les jeunes Noirs, sont les moins conscients de leur séropositivité et constitue le groupe bénéficiant le moins des services de prévention avec 39% comparativement à 50% chez les hétérosexuels hommes et femmes, selon les CDC. Plus d'un tiers des jeunes Noirs homosexuels sont infectés et ils représentent 22% des nouvelles infections, soit plus de deux fois la proportion que l'on trouve chez les homosexuels blancs. Des enquêtes estiment que 60% de tous les hommes noirs homosexuels infectés avec le VIH l'ignorent.

Selon un rapport de l'Onu publié le 21 novembre 2011, un nombre record de 34 millions de personnes vivaient avec le VIH dans le monde en 2010, grâce surtout à un meilleur accès au traitement qui a permis de réduire le nombre de décès et nourrit l'espoir d'une possible fin de la pandémie. Ainsi, aujourd'hui près de 50% des séropositifs ont accès à un traitement, ce qui a sauvé la vie à 700 000 personnes en 2010.

Pour recevoir les derniers articles de Femina, inscrivez-vous à la newsletter.

Podcasts

Dans vos écouteurs

Episode spécial: Interview de Noël avec Juliane et Ellen

Vous entendez nos voix au début de chaque épisode, lorsque nous vous racontons ces petites anecdotes (véridiques) de notre quotidien. Ainsi, au moment de boucler la première saison de Tout va bien, on s'est dit qu'il était temps qu'on se présente pour de vrai, qu'on vous parle de nos goûts, de nos personnalités et de nos expériences. Pour vous remercier d'être de plus en plus nombreux à nous écouter chaque semaine!

Dans vos écouteurs

E20: Gérer les tensions familiales pour une vie plus apaisée

Rendre visite à ses beaux-parents, présenter son nouveau conjoint à ses enfants, survivre à un interminable dîner familial, relancer une communication essoufflée... que de petits challenges que nous présente la vie, lorsque les tribus se réunissent. Afin de prendre un pas de recul sur ces situations et les gérer au mieux, un psychologue nous donne des clés de compréhension et des solutions. Parce qu'au fond, on l'adore, notre famille!

Vidéos

Notre Mission

Un esprit sain dans un corps sain! Ici, on booste sa forme physique et mentale grâce à des articles bien-être, santé et cuisine! Be happy!

Icon Newsletter

Newsletter

Vous êtes à un clic de recevoir nos sélections d'articles Femina